Oubli lié à l'âge: causes, symptômes et traitement

L'oubli lié à l'âge est également connu sous le nom de déficience cognitive légère. Il s'agit d'une Mémoire une déficience sous la forme d'une capacité réduite à se concentrer sur une tâche ou à se souvenir des choses pendant une période de temps plus longue.

Qu'est-ce que l'oubli lié à l'âge?

L'oubli de l'âge est un Mémoire trouble sous la forme d'une diminution de la capacité de se concentrer sur une tâche ou de se souvenir des choses pendant de plus longues périodes. En général, dans l'oubli lié à l'âge, le vocabulaire ainsi que les capacités linguistiques (voir Troubles du langage) ne sont pas affectés par cela. Mémoire désordre. Cependant, les personnes touchées se retirent souvent de leur environnement social et évitent en particulier les situations stressantes et mouvementées. L'oubli dans la vieillesse peut être très clairement distingué de démence, puisque la démence est associée à des limitations beaucoup plus sévères de cerveau performance. De plus, l'oubli d'âge ne progresse pas comme dans démence, mais stagne à un certain niveau.

Causes

À ce jour, les causes exactes de l'oubli sénile ne sont pas connues. Cependant, le processus de vieillissement normal joue un rôle important, car de nombreux changements se produisent dans le cerveau au cours du vieillissement qui peut affecter les capacités mentales. Par exemple, après l'âge de 40 ans, le cerveau devient environ 10 à 15 pour cent plus petit et les connexions entre les cellules nerveuses changent. Pour cette raison, les personnes concernées traitent les informations plus lentement et ont également des difficultés à se concentrer ou à se souvenir des choses. En outre, il est également possible que l'oubli sénile puisse être causé par diverses maladies. Ceux-ci incluent, par exemple, tumeurs cérébrales, hémorragies cérébrales ou les maladies infectieuses qui se propagent au cerveau, comme la neuroborréliose. De même, les maladies mentales, telles que la névrose ou Dépression, peut être une cause possible.

Symptômes, plaintes et signes

L'oubli de l'âge est souvent assimilé à sénilité ou avec la maladie d'Alzheimer. Ceci est incorrect, car les trois maladies mentionnées sont des syndromes distincts avec des cours différents. D'un point de vue médical, l'oubli pur dans la vieillesse n'est pas une maladie, mais simplement un développement lié à l'âge. Chez certaines personnes, cela commence à l'âge de 50 ans, mais c'est plus fréquent après 70 ans. Un symptôme très typique est que les personnes âgées mentalement actives rapportent des choses et des expériences, et soudain, les termes, noms, villes et autres ne sont plus leur viennent à l'esprit. Ce sont des choses dont on se souvenait dans le passé. Par exemple, le nom d'un acteur bien connu, le titre d'un livre, le nom d'une ville sont manquants. Ces choses reviennent à l'esprit plus tard, elles ne sont donc pas irrémédiablement effacées. À l'inverse, l'oubli lié à l'âge ne fait pas référence à des choses ou des termes clairement présents à l'esprit. Si, par exemple, le nom d'un acteur est mentionné dans une conversation, son visage est rappelé. Si un livre qui a été lu est montré ou que son titre est mentionné, la personne concernée sait toujours qu'elle l'a lu. L'oubli chez les personnes âgées affecte les personnes de toutes les classes et est perçu comme une menace par la plupart des personnes âgées.

Parcours

Déficience cognitive légère au cours de l'oubli lié à l'âge prend généralement un cours inoffensif. Cependant, il peut s'agir de l'étape préliminaire de démence. Dans ce cas, un syndrome de démence à part entière se développe à partir de l'oubli de l'âge dans 10 à 20 pour cent de tous les cas. Selon de nouvelles études, environ 15% des personnes touchées développeront La démence d'Alzheimer dans l'année. Pour cette raison, la détection précoce est très importante pour évaluer le risque de détérioration supplémentaire. La transition entre le processus normal de vieillissement et l'oubli est fluide. Pour cette raison, déficience cognitive légère est difficile à affiner et le nombre exact de cas n'est pas connu. Cependant, les estimations suggèrent qu'environ 5 à 15 pour cent des personnes de plus de 60 ans souffrent de problèmes de mémoire correspondants.

Diagnostic

Habituellement, le diagnostic est compliqué par l'apparition progressive d'un oubli sénile. concentration les troubles ainsi que l'oubli ne sont souvent pas remarqués par la personne affectée au début. Pour cette raison, les entretiens avec les membres de la famille et les amis sont importants, car ils remarquent souvent les symptômes plus tôt que la personne touchée. Lors du diagnostic, il est particulièrement important de distinguer la maladie des autres maladies ou de la démence. Des examens appropriés, tels que le mini-test d'état mental et le test d'horloge, sont utilisés à cette fin. Depuis sensation de fatigue, nervosité ou mental stress peut fausser les résultats de ces tests, il est logique de répéter les tests régulièrement. En outre, des tests biochimiques du liquide céphalo-rachidien sont disponibles pour le diagnostic. Techniques d'imagerie, telles que tomodensitométrie, électroencéphalographie, ou échographie Doppler, peut également être utilisée pour poser un diagnostic et pour écarter la démence.

Complications

L'oubli lié à l'âge peut prendre plusieurs formes. Les complications possibles sont également variées. En fonction de la cause et de la constitution du patient, l'oubli dans la vieillesse réduit dans un premier temps la capacité d'interaction, ce qui à long terme peut conduire à la formation de maladie mentale. Au début, cependant, l'oubli chez les personnes âgées est beaucoup plus léger que la démence, par exemple. Les complications typiques comprennent concentration troubles et légers changements de personnalité. Les personnes touchées deviennent souvent plus coléreuses et impatientes au cours de la maladie, ce qui peut conduire à divers problèmes, en particulier dans la vie de tous les jours. Le découragement initial, parce que les anciennes activités ne peuvent plus être exercées comme avant, se transforme plus tard en Dépression et un troubles anxieux, mais aussi des plaintes physiques graves telles que incontinence or difficultés à avaler. À long terme, l'oubli sénile réduit la capacité de prendre soin de soi et augmente ainsi le risque d'accidents (chutes, fractures) et de maladies (par exemple, malnutrition, déshydratation). Des complications peuvent également survenir dans le traitement de l'oubli sénile si le médicament prescrit entraîne une augmentation de l'oubli ou si les mesures n'apportent aucune amélioration significative des symptômes. Dans de rares cas, l'oubli sénile se transforme en démence, généralement associée à de graves complications.

Quand devriez-vous voir un médecin?

L'oubli d'âge est un phénomène normal du vieillissement. Par conséquent, l'oubli croissant des personnes vieillissantes ne nécessite généralement pas de visite chez le médecin. Cependant, cela n'est vrai que tant que l'oubli lié à l'âge est dans les limites normales. Une visite chez le médecin n'est nécessaire que lorsque les personnes touchées semblent souvent confuses et désorientées. Les personnes touchées peuvent elles-mêmes contrer l'oubli normal lié à l'âge avec des exercices de mémoire ciblés et entraînement à la concentration. Dans le commerce, il existe différentes préparations sur Ginkgo base, qui doivent être efficaces contre l’oubli d’âge. Une préparation prescrite par le médecin peut aussi éventuellement stimuler le sang circulation dans le cerveau. Une visite chez le médecin, entreprise pour être du bon côté, peut révéler que l'oubli dans la vieillesse est déjà le premier signe d'une maladie de démence naissante. À cet égard, il convient de faire attention à savoir si l'oubli d'âge s'aggrave ou reste dans les limites normales. La progression des symptômes est typique d'une maladie de type démence. Dans le cas d'un oubli normal lié à l'âge, en revanche, les troubles cognitifs restent dans les limites normales. Le neurologue consulté peut déterminer dans quelle mesure l'oubli lié à l'âge a déjà progressé en interrogeant les proches. Si nécessaire, il peut utiliser des procédures d'imagerie et des tests pour exclure ou vérifier si l'oubli lié à l'âge est un stade préliminaire de la démence. Si ce n'est pas le cas, les capacités cognitives peuvent être améliorées, au moins temporairement, avec des médicaments ou des exercices ciblés.

Traitement et thérapie

Actuellement, il n'y a pas thérapie pour l'oubli sénile qui peut améliorer les symptômes. Bien que le médicaments utilisé pour la démence, aucun résultat de recherche concret n'est encore disponible concernant un traitement contre l'oubli lié à l'âge. En règle générale, l'antidémence médicaments et des inhibiteurs d'acétylcholinestérase sont utilisés. Ginkgo L'extrait est souvent utilisé pour traiter l'oubli sénile, mais ici aussi, il n'a pas été scientifiquement prouvé qu'il existe un effet positif sur les capacités cognitives. entraînement cognitif les programmes peuvent être utilisés dans le cadre de psychothérapie pour améliorer les performances de la mémoire pendant une courte période. Cependant, ceux-ci ne sont utiles que si la personne concernée les effectue régulièrement. Les personnes touchées peuvent également devenir plus efficaces mentalement grâce à l'exercice physique à l'air frais, comme sang le flux vers le cerveau est amélioré.

Perspectives et pronostics

L'oubli lié à l'âge représente un symptôme courant de la vieillesse et n'est généralement pas dangereux pour la personne touchée. Cependant, cet oubli se traduit par une réduction significative de la qualité de vie et encore par de sévères limitations dans la vie quotidienne. Dans certains cas, les personnes touchées dépendent de l'aide d'autres personnes ou soignants. Ils peuvent également être un danger pour eux-mêmes en raison de leur oubli dans la vieillesse. En outre, il y a aussi des perturbations dans concentration et un coordination. Souvent, les patients ne peuvent pas se souvenir de leur propre lieu de résidence. Il n'est pas rare que l'oubli lié à l'âge conduire trop sévère sensation de fatigue ou de la nervosité. Les personnes touchées elles-mêmes représentent parfois aussi involontairement un fardeau pour leurs enfants et leurs proches. Des changements de personnalité peuvent également survenir, de sorte que les patients semblent agressifs ou irritables. Le risque d'accidents augmente considérablement et, dans de nombreux cas, les soins personnels ne sont plus possibles pour la personne concernée. Le traitement direct de l'oubli sénile n'est pas possible. Avec l'aide de divers médicaments, les symptômes peuvent être limités si nécessaire.

Prévention

En raison du processus normal de vieillissement, la prévention de l'oubli sénile n'est pas non plus possible. Cependant, les personnes touchées doivent prêter attention à un exercice suffisant pour que les cellules cérébrales reçoivent suffisamment oxygène. De plus, un régime fournit également les nutriments nécessaires et vitamines qui soutiennent de bonnes performances cérébrales. De même, des exercices mentaux réguliers peuvent entraîner le cerveau.

Suivi

L'un des objectifs des soins de suivi est de prévenir la récidive de la maladie. Cependant, cela n'est pas possible après le diagnostic d'oubli sénile. Actuellement non thérapie existe qui peut guérir les symptômes typiques. Les conséquences des médicaments disponibles sont encore trop peu connues. Cependant, la visite chez le médecin en vaut la peine. Parce qu'il y a un risque que l'oubli de l'âge se transforme en démence. Ensuite, de légères difficultés de concentration se transforment en désorientation. Les médecins testent donc les capacités mentales de leurs patients dans le cadre des soins de suivi. Parfois, des procédures d'imagerie telles que des tomodensitogrammes et des échographies Doppler sont également utilisées. De plus, le suivi vise à aider les patients à apprendre à vivre leur vie quotidienne malgré leur oubli. Ce n’est pas toujours facile. Les médecins peuvent prescrire psychothérapie dans ce but. L'entraînement cognitif promet d'atténuer les symptômes. Les séances d'exercices doivent être intégrées à la vie quotidienne, car cela fournit au cerveau suffisamment oxygène. Les changements de caractère, souvent sujets à une légère irritabilité, doivent également être discutés. Pour le succès des soins de suivi de l'oubli sénile, il est essentiel d'impliquer les proches. En effet, ils sont généralement les premiers à remarquer les signes typiques et constituent un point de contact clé pour les professionnels de la santé.

Ce que tu peux faire toi-même

L'oubli lié à l'âge est courant et répandu, mais il est difficile à traiter avec des médicaments, car cela peut entraîner des effets secondaires bien pires. Surtout, physique ou ergothérapie est utilisé pour contrer les symptômes, mais il existe également de nombreux exercices et conseils pour limiter les symptômes vous-même en tant que victime. Le plan d'action le plus important est probablement de prendre des mesures préventives les mesures avant que la maladie ne survienne. Les victimes doivent être conscientes qu'elles bénéficient de tout type de prévention. Dans la prévention comme dans le traitement, un mode de vie sain joue le rôle le plus important. Exercice suffisant et nutritif régime peut déjà aider à améliorer les performances cérébrales. Si vous renforcez le corps, vous renforcez l'esprit en même temps. Les aliments appropriés pour le cerveau sont les produits à grains entiers, des noisettes, fruits et légumes. Un apport hydrique adéquat est également d'une grande importance. De plus, on peut entraîner le cerveau en faisant de l'exercice mental. Cependant, résoudre le même genre de mots croisés tous les soirs n'aide pas beaucoup. le front a toujours besoin de nouveaux défis. Surtout, les jeux en groupe ou au moins avec un partenaire conviennent, dans lesquels la spontanéité est de mise. Cependant, les personnes touchées doivent également être conscientes qu'il est tout à fait normal que les performances cérébrales diminuent avec l'âge et que ce n'est pas une raison de désespérer.