Arachnopathie: causes, symptômes et traitement

L'arachnopathie est une maladie rare associée à la formation de cicatrices dans le domaine de la moelle épinière. À la suite de ces cicatrices, les patients souffrent de limitations sévères de leurs mouvements et de leurs capacités motrices générales. De plus, l'arachnopathie se manifeste par un dos intense douleur et picotements et engourdissements dans les membres inférieurs.

Qu'est-ce que l'arachnopathie?

L'arachnopathie représente un trouble très rare du dos. La prévalence exacte de l'arachnopathie n'a pas été étudiée à ce jour. Bien que l'arachnopathie soit rare, on pense qu'elle est diagnostiquée trop rarement. Au lieu de cela, de nombreux médecins confondent l'arachnopathie avec d'autres affections du dos associées à douleur, tel qu'un hernie discale. Cependant, l'arachnopathie nécessite une thérapie. En arachnopathie, spécial cicatrices se développer dans la moelle du dos. Il en résulte une altération considérable de la fonction motrice des personnes souffrant d'arachnopathie. Dans l'intervalle, diverses méthodes de technologie de traitement ont été établies, ce qui atténue considérablement l'inconfort des patients.

Causes

Dans l'arachnopathie, des cicatrices se produisent sur la moelle du dos. La colonne vertébrale se compose de corps vertébraux et de disques intervertébraux, ainsi que le canal rachidien. À l'intérieur de ce canal se trouve le cordon de la moelle épinière, qui part du vertèbre lombaire le long de la colonne vertébrale jusqu'au crâne. Situé dans le moelle épinière est ce qu'on appelle la dure-mère, un tube contenant du liquide céphalo-rachidien. Le liquide céphalo-rachidien aide les vertèbres à glisser. De plus, la dure-mère contient le liquide rachidien, qui en termes médicaux s'appelle la membrane arachnoïdienne. Lorsque la congestion s'accumule dans le liquide de la moelle épinière, une pression accrue se développe. Dès que cette pression est trop élevée, le liquide céphalo-rachidien se déplace à côté de la colonne vertébrale. Cela se traduit par l'apparition d'une toile d'araignée. En conséquence, les zones touchées deviennent enflammées et une arachnopathie se développe. Les processus inflammatoires entraînent des cicatrices de la moelle épinière. Cela se traduit par d'énormes douleur et les limitations de la mobilité.

Symptômes, plaintes et signes

Les signes d'arachnopathie incitent souvent les gens à confondre la maladie avec d'autres maladies du dos. En effet, le principal symptôme est généralement une douleur extrêmement intense, ce qui est si possible avec une hernie discale. La douleur de l'arachnopathie est principalement localisée dans la partie inférieure de la colonne vertébrale. De plus, la sensation de douleur dans l'arachnopathie s'étend souvent aux membres inférieurs ou à tout le corps. De plus, les patients atteints d'arachnopathie ressentent des picotements dans les jambes. Des attaques d'engourdissement et de faiblesse sont également possibles. Parfois des crampes musculaires et vessie et l'activité intestinale sont altérées. La caractéristique de l'arachnopathie est la douleur chronique qui limite la fonction motrice.

Diagnostic et cours

L'arachnopathie est généralement diagnostiquée par un chirurgien orthopédiste. Il est particulièrement important de faire une anamnèse approfondie avec le patient afin de réduire le risque de confusion avec une hernie discale. Cependant, les erreurs de diagnostic sont encore courantes car les symptômes sont très similaires et l'arachnopathie est moins fréquente et donc moins connue. Le patient signale son antécédents médicaux, l'apparition de la douleur et les facteurs causaux possibles. De plus, il informe le médecin de toute maladie du dos et de la colonne vertébrale dans le passé. Les examens cliniques consistent initialement en des tests sur la mobilité du patient. Ensuite, le spécialiste utilise des techniques d'examen par imagerie pour réduire le risque d'erreur de diagnostic et pour identifier l'emplacement exact des cicatrices sur la moelle épinière. Dans la plupart des cas, le médecin effectue une IRM et crée des images tranche par tranche de la moelle épinière. De cette manière, les emplacements de la cicatrisation sont détectables et la confusion avec les hernies discales est considérablement réduite. Un approprié diagnostic différentiel est nécessaire dans tous les cas. Il est également possible qu'une arachnopathie se produise en même temps qu'une hernie des disques intervertébraux et qu'une thérapeutique appropriée les mesures pour les deux maladies sont nécessaires.

Complications

L'arachnopathie peut entraîner un certain nombre de complications.Au début, la maladie s'accompagne de douleurs chroniques et persistantes dans le bas du dos, qui dans certains cas peuvent irradier vers les jambes ou même tout le corps. Les symptômes typiques, tels que picotements ou engourdissements, se développent parfois en muscle crampes et une forte sensation de faiblesse dans les bras et les jambes. Parfois, il y a aussi des perturbations dans le vessie et la région intestinale, qui rendent la miction et la défécation difficiles et, dans une évolution chronique, peuvent conduire à incontinence. Dans une évolution sévère, il existe également une fonction motrice altérée et des troubles sensoriels dans les membres affectés. Les complications parfois sévères surviennent principalement au cours de l'évolution tardive de l'arachnopathie. Cependant, les symptômes généraux non spécifiques conduire à un diagnostic erroné par les personnes concernées. En conséquence, la maladie est souvent diagnostiquée tardivement; généralement seulement lorsque les complications mentionnées ci-dessus sont déjà pleinement développées. Avec un traitement précoce, les risques sont limités à d'éventuelles allergies aux médicaments et les incidents possibles pendant la chirurgie. Les complications diminuent également généralement après une procédure réussie.

Quand devriez-vous voir un médecin?

En cas de douleur récurrente inexpliquée dans la colonne vertébrale inférieure, un médecin doit être consulté. Cette personne peut savoir par un examen si les plaintes sont basées sur une arachnopathie ou une autre maladie. S'il s'agit d'une arachnopathie, une thérapie supplémentaire les mesures sont nécessaires. Un diagnostic médical et un traitement sont nécessaires au plus tard lorsque de nouveaux symptômes apparaissent. Les signes avant-coureurs de l'arachnopathie peuvent également inclure un engourdissement et une sensation de faiblesse, ainsi que des picotements dans les jambes. Rarement, muscle crampes et un troubles fonctionnels de vessie et les intestins se produisent également. cependant, la douleur chronique est une caractéristique qui limite de plus en plus la fonction motrice à mesure que la maladie progresse. Si un ou plusieurs de ces symptômes surviennent, il est essentiel de consulter un médecin avec les plaintes. Troubles sensoriels et incontinence indiquent que l'arachnopathie est déjà avancée. Une visite chez le médecin ne doit alors plus être reportée. Même au stade avancé, la maladie peut généralement être bien traitée par une intervention réussie.

Traitement et thérapie

L'arachnopathie peut maintenant être traitée relativement bien. Dans ce cas, le traitement est généralement effectué dans une clinique spécialisée au moyen de la caloscopie. Cette forme de thérapie représente une méthode peu invasive, par laquelle une petite incision dans la zone malade sert de entrée pour un endoscope mobile. L'instrument examine la zone touchée et cible les cicatrices. Dans la majorité des cas, les patients ne ressentent plus aucune douleur après une intervention réussie. Les restrictions de mouvement ainsi que les insensations sensorielles disparaissent également.

Perspectives et pronostics

Les perspectives de guérison de l'arachnopathie sont considérées comme bonnes avec un traitement médical et la coopération du patient. Sans soins médicaux, la personne affectée peut initier diverses méthodes et formations d'auto-guérison, mais ne ressentira une totale liberté des symptômes que dans un cas très improbable. Néanmoins, il est conseillé d'appliquer les méthodes d'auto-assistance sous sa propre responsabilité. Ceux-ci aident à prévenir les rechutes et conduire à un soulagement des symptômes existants. Avec médical thérapie, la probabilité de guérison augmente énormément. Les perspectives de pronostic se sont considérablement améliorées avec les méthodes données et scientifiquement prouvées ces dernières années. Les corrections nécessaires sont apportées lors d'une intervention chirurgicale. Ceci est effectué régulièrement et est terminé en quelques heures. Le patient est généralement libéré après quelques jours d'hospitalisation. Par la suite, dans un processus de guérison et de rééducation qui dure plusieurs mois, la maladie est guérie et les symptômes disparaissent. Il faut tenir compte du fait que ce processus dépend des conditions préexistantes existantes ou d'autres plaintes existantes du patient. Les personnes à l'âge adulte moyen sans maladie ont de bonnes chances de guérison. Néanmoins, des rechutes peuvent survenir à tout moment. Pour cette raison, les méthodes apprises lors des soins de suivi doivent continuer à être utilisées pour améliorer le mouvement ou la posture.

Prévention

À ce jour, aucune conclusion définitive ne peut être tirée sur une prévention efficace les mesures en ce qui concerne l'arachnopathie. Bien que le mécanisme de la pathogenèse de l'arachnopathie soit partiellement connu et étudié, les causes exactes sont encore partiellement inconnues. Selon des conjectures, divers facteurs de risque existent, ce qui, cependant, ne peut être évité dans tous les cas. Par exemple, un travail physiquement exigeant et soulever des objets lourds sont des influences qui peuvent être propices au développement de l'arachnopathie. Néanmoins, l'arachnopathie reste une maladie rare. Avec un diagnostic rapide et l'utilisation réussie de méthodes thérapeutiques modernes, l'arachnopathie peut généralement être bien traitée, permettant à la plupart des mal au dos et avec une gamme complète de mouvement.

Suivi

Parce que des rechutes peuvent survenir dans l'arachnopathie après un traitement réussi, le suivi est très important. Dans ce cas, il offre la possibilité de prévenir les rechutes et de soulager les symptômes qui auraient pu subsister. Étant donné que le traitement médical de l'arachnopathie se fait par une procédure invasive, il est important de porter une attention particulière à l'hygiène personnelle après cette procédure. Cela peut aider à contenir le risque de inflammation. De plus, il peut être utile de soigner les zones touchées à l'aide de produits de soins spéciaux pour assurer un meilleur processus de cicatrisation de la plaie. Puisqu'il peut s'écouler un certain temps après l'opération pour que les symptômes disparaissent, certaines mesures peuvent être prises pour améliorer la qualité de vie. Ceux-ci incluent, par exemple, la gymnastique ou des sports tels que natation. Ces mesures sont très bien adaptées pour contrer les spasmes musculaires ou également pour atténuer tout inconfort au niveau des extrémités. Si un engourdissement survient également avec une arachnopathie, acupuncture peut aider pendant le suivi jusqu'à ce que les symptômes soient soulagés par le traitement. Si la fonction vésicale et intestinale est altérée, une attention particulière doit également être portée à une régime pendant le suivi. UNE régime avec adéquat vitamines et les fibres et un mode de vie sain avec suffisamment d'exercice favoriseront la régulation de la vessie et des intestins.

Ce que tu peux faire toi-même

L'arachnopathie peut compliquer considérablement la vie quotidienne des personnes touchées. Diverses mesures et conseils facilitent la vie avec la maladie et ses conséquences. Premièrement, des mesures préventives sont recommandées. Une fois diagnostiqués, des symptômes tels que la paralysie et incontinence peut être traité de manière symptomatique avec SIDA comme un fauteuil roulant ou des couches pour adultes. Traitement du causatif condition doit être fourni dès que possible. Les spécialistes appropriés peuvent être identifiés en consultation avec le médecin de famille ou via

Brochures d'information et forums. Après le traitement, les personnes touchées doivent assurer une hygiène personnelle adéquate. Les affectés peau les zones sont mieux traitées avec des produits de soins appropriés de la pharmacie. Alternativement, onguents et des applications naturelles sont disponibles. Aloe vera, ail huile et pomme vinaigre de cidre, par exemple, se sont avérés efficaces. L'utilisation de remèdes naturels doit toujours être effectuée en consultation avec le médecin. Activités sportives telles que la gymnastique ou natation aide à soulager les engourdissements et les muscles crampes. L'engourdissement peut être contrecarré par des massages ou acupuncture. Des mesures diététiques d'accompagnement sont recommandées. Équilibré régime riche en fibres régule l'activité de la vessie et des intestins, qui est souvent perturbée dans l'arachnopathie.