Anomalie d'attitude: causes, symptômes et traitement

L'anomalie d'attitude est une complication de la naissance dans laquelle l'enfant à naître descend dans le bassin de la mère d'une manière qui n'est pas propice à la naissance et prend une position qui est obstructive à la naissance. Dans la plupart des cas, la naissance stagne complètement avec l'anomalie de position. Pour accoucher, les mesures tel que césarienne ou un accouchement vaginal opératoire sont disponibles.

Qu'est-ce qu'une anomalie d'attitude?

Différentes complications au cours du processus de naissance surviennent encore aujourd'hui avec une prévalence qu'il ne faut pas sous-estimer, malgré les progrès de la médecine. Certains facteurs externes augmentent le risque de telles complications, comme l'âge avancé de la femme enceinte. Un autre facteur de risque de perturbations du cours physiologiquement normal de la naissance est ce que l'on appelle les anomalies d'attitude. Ce sont des positions incorrectes que le embryon suppose en descendant dans le bassin de la mère. Différents types d'anomalies d'attitude existent. En plus de la position à haut degré, les anomalies de position les plus courantes comprennent l'ajustement pariétal, front position, position occipitale postérieure et dystocie de l'épaule. Les anomalies de position telles que la position transversale ou oblique doivent être distinguées de l'anomalie d'attitude. L'anomalie de position, contrairement à l'anomalie de position, fait référence au repositionnement de la parturiente fœtus immédiatement avant la naissance. Ce repositionnement se traduit généralement par une position positionnelle qui favorise le processus de naissance. La haute transversale front la position et la position transversale haute de l'épaule sont les positions les plus favorables pour la naissance.

Causes

La cause d'une anomalie d'attitude est généralement une anomalie du bassin maternel. Quand le os pelviens sont mal positionnés, l'enfant à naître ne peut souvent pas accéder à des postes favorisant la naissance malgré les efforts. Cependant, une anomalie de position ne doit pas nécessairement avoir une cause physique. Dans certains cas, des facteurs psychologiques peuvent être la cause principale d'une anomalie d'attitude apparente et de la stagnation associée à la naissance. Différencier les vraies anomalies d'attitude avec des causes physiques des anomalies d'attitude apparentes mais fausses avec des causes purement psychologiques est un critère important pour une approche appropriée pendant le travail. Fondamentalement, les sages-femmes et les gynécologues ne parlent d'une véritable anomalie d'attitude que lorsque l'enfant à naître ne tourne pas dans le bassin de la mère dans une position permettant une naissance spontanée.

Symptômes, plaintes et signes

Le principal symptôme d'une anomalie d'attitude est la stagnation du processus de naissance. Tant que le bébé ne se déplace pas dans une position propice à la naissance, le processus de naissance ne peut pas progresser. Le médecin et les sages-femmes déterminent quelle anomalie de position est présente dans chaque cas individuel pendant le processus d'accouchement. La position occipitale postérieure est l'une des anomalies de position les plus courantes. Dans ce cas, le visage de l'enfant à naître ne fait pas face au dos de la femme enceinte, mais plutôt, comme le stargazer, fait face à l'abdomen. L'enfant front doit glisser à travers le bassin de la mère avec son plus grand diamètre en premier. L'arrestation de naissance ne se produit pas dans tous les cas d'anomalies de position. Les enfants à naître en milieu pariétal quittent relativement souvent le bassin maternel en partus spontanée. De plus, l'arrêt des naissances dans l'autre sens n'indique pas nécessairement une anomalie d'ajustement.

Diagnostic

Une anomalie du bassin maternel est souvent détectée avant la naissance d'un enfant. Pour diagnostiquer une telle anomalie, l'imagerie pelvienne est la modalité de choix. Si une anomalie pelvienne est connue avant la naissance, un risque plus élevé d'anomalie d'ajustement pendant le processus de naissance est évident. Dans ce cas, les sages-femmes et les médecins seront particulièrement méticuleux sur la position du bébé et vérifieront soigneusement si l'enfant à naître se déplace dans une position propice à la naissance. Dans la plupart des cas, une anomalie de position déjà survenue peut être diagnostiquée en quelques secondes par palpation et ultrason. En fonction du type d'anomalie de position, une autre procédure est prévue.

Complications

En raison de l'anomalie de position, l'accouchement ordinaire du bébé n'est pas possible. Une méthode alternative doit être utilisée pour retirer le bébé de l'abdomen de la mère, en utilisant généralement ce qu'on appelle un césarienneL'anomalie de réglage peut être diagnostiquée relativement bien, il n'y a donc pas de complications particulières lors de l'accouchement lui-même. Le diagnostic est fait à l'aide de ultrason et n'est pas associé à douleur. En fonction de la position et de l'emplacement de l'enfant, il est alors décidé quel sera le déroulement de la naissance. Dans certains cas, une naissance spontanée se produit également, ce qui, cependant, ne peut pas être prédit. Possible douleur causé à la mère est traité avec l'aide de analgésiques. Si la position de l'enfant ne change pas, un accouchement chirurgical par césarienne est effectuée. Dans la plupart des cas, l'accouchement se déroule sans difficultés ni complications. Les fonctions physiques de l'enfant ne sont pas affectées par l'anomalie de position, ni n'entraîne une réduction de l'espérance de vie. Dans la plupart des cas, la mère a une cicatrice sur l'abdomen après l'accouchement.

Quand devriez-vous voir un médecin?

Selon l'opinion médicale orthodoxe actuelle, les femmes qui accouchent devraient toujours travailler en étroite collaboration avec une équipe de médecins, d'infirmières ainsi qu'une sage-femme. Il est conseillé de profiter de tous les bilans prénatals proposés et de toujours avoir des irrégularités ainsi que des anomalies clarifiées par un médecin. De précaution les mesures doit être préparé et planifié à temps plusieurs semaines avant la naissance. Si la femme enceinte a un vague sentiment que quelque chose ne va pas malgré tous les examens et arrangements, elle devrait y remédier. Si des irrégularités se produisent ou s'il y a des changements spontanés dans le condition, un médecin doit être informé. Si le travail commence de manière imprévue et trop tôt, un médecin et la sage-femme doivent être contactés immédiatement. En fonction de l'intensité du douleur ou l'espacement des contractions, demandez-vous si une ambulance doit être appelée. Si l'inconfort augmente de manière inhabituelle, un médecin urgentiste doit en être informé. Si le travail a déjà commencé mais stagne ensuite, il y a lieu de s'inquiéter. Étant donné que la vie de la mère et de l'enfant peut être mise en danger lors d'une naissance, il doit être précisé avec un médecin quelles mesures doivent être prises si l'enfant ne se transforme pas indépendamment dans la bonne position de naissance. La femme enceinte doit s'abstenir d'accoucher à domicile en cas de grossesse à haut risque et solliciter les soins de médecins en temps opportun.

Traitement et thérapie

Dans certaines anomalies de mise en scène, un certain temps est attendu, car une naissance spontanée est encore envisageable malgré l'anomalie. Ceci est particulièrement vrai pour le réglage pariétal antérieur. Dans le cas d'autres anomalies, la mère est d'abord encouragée à changer de position. Dans le cas d'une position transversale profonde de la tête de l'enfant, par exemple, un changement de position de la mère peut entraîner un accouchement spontané. Si nécessaire et si désiré, la femme enceinte reçoit un traitement médical conservateur avec analgésiques. En outre, signifie pour détente peut soutenir une naissance spontanée dans certains cas. Si ni changement de position ni détente permettre un accouchement spontané, l'enfant doit être livré chirurgicalement. L'utilisation d'une ventouse est préférée à la césarienne si cette procédure semble raisonnable. Il en va de même pour les forceps, que les obstétriciens ou le médecin peuvent utiliser pour placer l'enfant à naître dans une position propice. L'accouchement opératoire vaginal est également envisageable après une anomalie de position. L'accouchement par césarienne est effectué en cas d'urgence absolue et n'a généralement lieu que lorsque tous les autres moyens ont échoué. de la fraude des signes vitaux fœtaux est important dans le traitement des anomalies de position. Uniquement au moyen de optimiser Les obstétriciens et gynécologues seront-ils en mesure de déterminer le moment approprié pour une procédure de naissance invasive.

Perspectives et pronostics

L'anomalie d'attitude est un condition à l'accouchement et non une maladie basée sur un défaut génétique ou un agent pathogène. L'anomalie peut survenir exclusivement pendant le processus d'accouchement et entraîne l'arrêt du travail. Dans ces cas, l'utilisation d'un processus de naissance alternatif devient nécessaire. Par conséquent, l'anomalie de réglage est un condition qui n'affecte qu'une seule femme enceinte et nécessite une action pour assurer la survie de la mère et de l'enfant. fœtus dans l'utérus, constriction pelvienne de la femme enceinte ou complications initiales lors de l'accouchement, l'accouchement par césarienne est initié. Il s'agit d'une intervention chirurgicale de routine qui, dans la plupart des cas, se déroule sans complications supplémentaires. Le diagnostic est posé avant la date prévue de la naissance par ultrason examen. Avec un bon les soins des plaies ainsi qu'un repos suffisant pour la femme, la guérison se produit peu de temps après la césarienne. Sans soins médicaux et sans intervention, il y aura de graves complications pour la mère et l'enfant. Un sous-approvisionnement de oxygène à ces victimes que nous nommons fœtus est le résultat, car une naissance naturelle n'est pas possible en raison des conditions de la mère et de l'enfant. Cela menace l'enfant à naître de mort par suffocation. La future mère est également en danger de mort.

Prévention

Les anomalies pelviennes sont la cause la plus fréquente d'anomalies de réglage. Une anomalie pelvienne peut être congénitale et ne peut donc pas être évitée. Cependant, des anomalies pelviennes acquises existent également, comme celles qui peuvent survenir en raison d'une mauvaise posture. Afin de prévenir ainsi les anomalies pelviennes acquises, il est conseillé d'assister à un école de posture. Avec la prévention des malpositions pelviennes, le risque d'anomalies posturales à la naissance d'un enfant est également réduit. Cependant, une anomalie d'attitude ne peut être exclue sans risque même s'il n'y a pas d'anomalie pelvienne chez la femme enceinte.

Suivi

En cas d'anomalie d'insertion, non les mesures des soins de suivi sont généralement possibles ou nécessaires. Cette complication doit toujours être traitée immédiatement par un médecin, sinon la mort de l'enfant et la mort de la mère peuvent survenir dans le pire des cas. Plus l'anomalie de réglage est détectée tôt, meilleure est généralement l'évolution de cette plainte. Un remède n'est pas toujours possible. Le suivi lui-même est principalement axé sur le traitement de la plaie après la césarienne chez la mère. Dans tous les cas, la mère doit se reposer et se détendre après cette procédure. Dans tous les cas, le repos au lit doit être observé et les activités physiques et stressantes doivent également être évitées autant que possible. Dans de nombreux cas, le soutien de la famille et des parents de la mère est également nécessaire. L'amour et les soins intensifs de la mère et de l'enfant ont toujours un effet positif sur l'évolution ultérieure de l'anomalie d'attitude. En règle générale, aucune autre mesure de suivi n'est nécessaire pour cette maladie. Cependant, des examens réguliers peuvent être utiles après la cicatrisation de la plaie. L'espérance de vie n'est pas réduite si l'anomalie d'attitude est traitée avec succès.

Ce que tu peux faire toi-même

Une mère qui accouche doit obtenir en temps opportun des informations complètes sur les complications possibles ainsi que sur les différentes options pour l'accouchement avant la naissance. Le choix de la bonne méthode dépend des circonstances individuelles et doit toujours être fait en consultation avec les obstétriciens. Plus la femme enceinte est informée du processus de naissance, plus elle peut être préparée à réagir aux développements imprévus qui peuvent survenir lors d'une naissance en cours. Respiration les techniques doivent être suffisamment pratiquées et les conditions doivent être créées pour un processus de naissance non perturbé. Il est utile de parler à des personnes expérimentées et de poser toutes les questions qui se posent dès le début et de leur faire répondre. Au cours de l'évolution du processus d'accouchement, il est important de travailler en étroite collaboration avec l'équipe obstétricale et de suivre ses instructions. La femme enceinte ne doit pas paniquer et donner son avis sur tout changement dans son corps. Malgré la douleur et d'éventuelles irrégularités, la mère s'aide elle-même ainsi que l'enfant à naître si elle reste calme. La psyché de la personne affectée doit être stable des mois avant la naissance afin que le moins de complications possible surviennent. En cas de doute à ce sujet, il est utile de rechercher du soutien et de l'aide en temps utile. Cela atténue le stress et les tensions lors d'une naissance pour la mère et l'enfant.