Fistule cervicale: causes, symptômes et traitement

Un cervical fistule est un mauvais développement des viscères cervicaux. Il s'agit d'un dommage congénital.

Qu'est-ce qu'une fistule cervicale?

Les fistules cervicales sont associées à cou kystes. Les professionnels de la santé font la distinction entre les fistules cervicales latérales et médianes ou les kystes cervicaux. Alors que les fistules latérales sont exprimées dans la région latérale de la cou, des fistules médianes du cou se développent à la ligne médiane du cou. De plus, il y a cou kystes à l'arc branchial.

Causes

Les fistules cervicales ou les kystes cervicaux sont congénitaux, mais dans la forme latérale ne deviennent souvent apparents qu'à l'âge adulte. Le cervical médian fistule est généralement situé entre l'os hyoïde et le glande thyroïde. Il se développe à partir de parties du canal thyréoglosse au cours du développement embryonnaire et ne régresse pas. Si la glande thyroïde anlage descend de la base du langue, qui se développe plus tard, dans la direction caudale, cela conduit à la formation d'une connexion en direction du pharynx. C'est le canal thyreoglossus. Si ce canal ne peut pas se fermer complètement, cela se traduit par la rétention d'un kyste cervical médian. Si une infection provoque la percée d'un kyste cervical médian dans la direction externe, cela entraîne la formation d'un col cervical médian. fistule. Le mal-développement se produit principalement dans la région hyoïde. On pense que l'os hyoïde a un effet obstructif sur la descente. En conséquence, le conduit de connexion passe soit devant ou derrière l'os hyoïde. De même, un parcours à travers l'os hyoïde est également possible. Les fistules cervicales latérales ou les kystes cervicaux sont les restes des sillons branchiaux ou des arcades branchiales. Pour cette raison, elles sont également appelées fistules branchiogènes du cou. Le développement des arcades branchiales se produit entre la 4e et la 8e semaine de la embryondéveloppement de la région pharyngée. Dans la plupart des cas, il reste un vestige du deuxième arc branchial. Au cours du développement cervical, la croissance du deuxième arc branchial a lieu au-dessus du troisième ainsi que du quatrième arc. Ce processus entraîne la formation du sinus cervical, une cavité qui recule généralement complètement au fur et à mesure de sa progression. Cependant, si ce n'est pas le cas, il reste des pièces ou un conduit complet. Ce canal peut s'étendre de la région amygdalienne à travers les tissus mous du cou le long de la artère du cou à l'extérieur peau. Le plus souvent, il se termine dans la partie inférieure du muscle sternocléidomastoïdien.

Symptômes, plaintes et signes

Une fistule cervicale ou un kyste cervical se trouve chez la plupart des personnes touchées au niveau de l'os hyoïde, qui forme un os en forme d'arc dans la partie antérieure du cou. Pour la plupart, une fistule cervicale latérale devient d'abord perceptible chez l'adulte sous la forme d'un épaississement du cou. En tant que kyste, il est souvent présent seul, alors qu'en tant que fistule, il a des extensions. Celles-ci s'étendent dans des directions différentes. Ils peuvent inclure les amygdales (amygdales) ou la région de la clavicule. Mis à part le gonflement, il n'y a généralement aucune gêne ressentie avec une fistule cervicale ou un kyste cervical. Chez certains patients, cependant, inflammation est possible, qui dans le pire des cas peut même se transformer en un purulent abcès. Très rarement, une tumeur maligne se développe même à la base de la fistule.

Diagnostic et cours

Si le patient atteint de sa fistule cervicale rend visite à un médecin, il s'occupe d'abord du patient antécédents médicaux (anamnèse). Il effectue également un examen physique. Une fistule cervicale médiane peut généralement être palpée comme un gonflement élastique prallèle au milieu du cou. Il y a aussi des mouvements de haut en bas pendant le processus de déglutition. Soixante-quinze pour cent de toutes les fistules médianes du cou ou kystes cervicaux peuvent être détectés avant l'âge de 6 ans. Au cours d'une échographie (ultrason examen), il est possible d'identifier une cavité contenant du fluide. La fistule cervicale médiane peut également fuir pus dès son ouverture. Une fistule cervicale latérale peut être diagnostiquée par une petite ouverture située au bord antérieur du muscle sternocléidomastoïdien sur la face latérale du cou. Une sécrétion purulente ou laiteuse émerge. Dans les cas peu clairs, des investigations complémentaires telles que tomodensitométrie (CT) ou imagerie par résonance magnétique (IRM) sont effectuées. Parce qu'un latéral kyste du cou or fistule du cou peut être confondu avec une tumeur bénigne ou maligne, respectivement, un diagnostic différentiel Dans la plupart des cas, la fistule cervicale peut être complètement éliminée par une intervention chirurgicale. Cependant, la récidive d'une fistule ou d'un kyste ne peut être exclue. Cela est particulièrement vrai si une seule section de fistule n'a pas été opérée.

Complications

Dans la plupart des cas, la fistule cervicale ne provoque pas de symptômes jusqu'à l'âge adulte. Cependant, il est généralement déjà congénital et ne s'acquiert pas au cours de la vie. La fistule cervicale provoque principalement un épaississement du cou. Les kystes peuvent s'étendre dans différentes directions et ainsi conduire à un gonflement sévère. Outre le gonflement, cependant, il n'y a généralement pas d'autres complications ou plaintes. Dans ces cas, aucun traitement direct du fistule du cou est nécessaire, si cela ne dérange pas le patient. Cependant, il n'est pas rare qu'un abcès se développer, qui peut également être purulent. Des infections et des inflammations peuvent se développer à partir de abcès, c'est pourquoi un traitement est nécessaire dans ce cas. Rarement, la formation d'une tumeur se produit. Le traitement de la fistule cervicale est chirurgical et ne conduire à d'autres complications ou à l'inconfort. En règle générale, la fistule complète est retirée, de sorte que la personne affectée ne souffre d'aucune limitation même après l'opération. L'espérance de vie n'est pas limitée par la fistule cervicale. Cela est vrai même si la fistule cervicale n'est pas traitée.

Quand devriez-vous aller chez le médecin?

En règle générale, un fistule du cou doit être examinée et traitée lorsqu'elle provoque une gêne. Une fistule cervicale sans symptômes n'a pas besoin d'être traitée, car elle n'affecte pas négativement le santé de la personne concernée. Cependant, comme une fistule cervicale peut également réduire considérablement l'apparence esthétique du patient, elle peut être retirée par une intervention chirurgicale. Un dermatologue doit être consulté à cet effet. Des examens réguliers sont également recommandés pour cela condition afin de détecter et d'éliminer toute dégénérescence et donc tumeur à un stade précoce. Le médecin doit également généralement être consulté en cas de gonflement du cou qui ne peut être expliqué par des facteurs externes. Aucune complication particulière ne survient pendant le traitement et la fistule cervicale peut être facilement retirée. Après l'opération, le médecin doit être consulté en cas de démangeaisons ou de saignement postopératoire au niveau de la plaie. Sévère douleur est également assez rare et devrait également être vérifiée.

Traitement et thérapie

En règle générale, une fistule cervicale ou un kyste cervical est traité chirurgicalement. Bien que conservateur thérapie est possible, cela n'est pas considéré comme prometteur. De plus, les déformations ne disparaissent pas d'elles-mêmes, elles ne peuvent donc pas être corrigées par un traitement conservateur. Au début de l'opération, le patient reçoit soit un anesthésie locale ou une anesthésie générale. S'il s'agit d'une fistule cervicale médiane, le chirurgien fait un peau incision au-dessus de l'os hyoïde. Il enlève ensuite le kyste avec une section de l'os hyoïde. Si une fistule cervicale est présente dans la direction externe, son excision est réalisée en forme de fuseau. Étant donné que l'ablation complète de la fistule est nécessaire, la chirurgie doit souvent être effectuée jusqu'à la section initiale de la langue. Si un latéral kyste du cou est présent, le chirurgien incise le peau aux lignes de tension. Il écarte le front-nicker muscle situé à cet endroit afin de pouvoir retirer le kyste ainsi que les éventuelles fistules. Pour cela, il n'est pas rare que plusieurs incisions cutanées soient nécessaires.

Perspectives et pronostics

Si elle n'est pas traitée, la fistule cervicale entraîne une gêne et des inconvénients à mesure que le patient vieillit. Dans les cas graves, il y a des séquelles et d'autres maladies. En plus d'une oppression dans le cou et d'un gonflement, une croissance de la fistule cervicale peut survenir. Au fil du temps, il existe un risque que la fistule mute et se transforme en tumeur. Dans le cas d'une tumeur maligne, il existe un danger potentiel pour la vie de la personne touchée. Si un traitement est recherché, le pronostic est favorable. La fistule cervicale est retirée lors d'une intervention chirurgicale. La zone du cou étant facilement accessible au chirurgien, les complications sont rares. Normalement, le patient est libéré de la procédure chirurgicale sans symptôme peu de temps après la procédure. La fistule cervicale peut être diagnostiquée immédiatement après la naissance. Néanmoins, la chirurgie est rarement initiée dans les premiers jours de la vie et le moment de l'intervention est déterminé par la nécessité ainsi que par la taille de la fistule. Dans le cas d'une petite fistule cervicale, anesthésie locale est suffisante, alors qu'une grande fistule cervicale n'est retirée que sous anesthésie générale. Dans les deux cas, le patient doit être dans un état stable de santé afin que le processus de guérison puisse avoir lieu le plus rapidement possible. Il ne faut pas s'attendre à une récidive de la fistule cervicale plus tard.

Prévention

Les fistules cervicales sont des déficiences congénitales. Pour cette raison, il n'y a pas les mesures.

Suivi

Les soins de suivi ne peuvent pas viser à prévenir la récidive de la fistule cervicale. Soit il est présent à la naissance, soit il ne l'est pas. La chirurgie a généralement lieu pour éliminer la malformation. Cela se traduit généralement par une récupération finale. Le patient peut conduire une vie insouciante et ne doit participer à aucun suivi. Dans de rares cas, cependant, la chirurgie ne réussit pas ou ne réussit pas complètement. Ensuite, il peut y avoir une susceptibilité accrue aux infections et aux inflammations. Les personnes concernées doivent consulter un médecin en cas de plaintes aiguës. En outre, parfois une tumeur se forme, ce qui peut mettre la vie en danger. Certains médecins conseillent de ne pas pratiquer de chirurgie générale ou anesthésie locale si les symptômes ne sont pas présents. Les personnes touchées peuvent généralement continuer à vivre sans symptômes pendant des décennies. Un accompagnement au quotidien, qui cible le suivi, n'est pas nécessaire. Ce n'est que dans la vieillesse que les symptômes surviennent plus souvent, qu'un médecin traite ensuite de manière aiguë. Ainsi, le suivi ne joue pas un rôle significatif dans une fistule cervicale diagnostiquée. Les patients décident soit de vivre avec le corps étranger sans symptômes, soit de le faire retirer chirurgicalement. Ce n'est qu'en cas de symptômes aigus que les médecins conseillent une présentation.

Ce que tu peux faire toi-même

Le traitement médical d'une fistule cervicale peut être facilité par un certain nombre de les mesures. Premièrement, le repos au lit et l'épargne s'appliquent aux personnes touchées. Le corps est particulièrement affaibli après l'intervention chirurgicale, il faut donc éviter tout effort excessif au début. De plus, des mesures diététiques doivent être prises, qui dépendent de l'opération particulière et peuvent varier considérablement. Le médecin opérant proposera un régime au patient pour la période avant et après l'opération et donnez d'autres conseils pour un rétablissement rapide. Surtout, le patient doit observer la plaie et en prendre bien soin. Toute anomalie telle que démangeaisons soudaines, saignements postopératoires ou douleur devrait être clarifiée immédiatement. En cas de fistules cervicales multiples, un soutien peut être nécessaire pour les soins de suivi. Il est conseillé d'impliquer une personne de confiance ou du personnel infirmier spécialisé à un stade précoce afin d'éviter des complications lors de la phase de guérison. Quelque remèdes homéopathiques peut être utilisé pour le support. Ceux-ci incluent la préparation Apis D200 ou le remède Apis mellifica, qui aide à réduire le gonflement et les rougeurs. Un sel de Schüßler approprié est la préparation numéro 4, Kalium Chloratum. L'utilisation de ces préparations doit toujours être effectuée en consultation avec le médecin compétent.