Douleur au coccyx liée aux contractions | Exercices pour la douleur du coccyx pendant la grossesse

Douleur au coccyx liée aux contractions

Les contractions peut survenir dès la 20e semaine de grossesse, connues sous le nom de douleurs du travail. Celles-ci contractions peuvent aussi se manifester comme retour douleur, douleurs abdominales or coccyx douleur, mais ils ne doivent pas survenir plus de 3 fois par heure avant la date de naissance et non à intervalles réguliers, sinon un médecin doit être consulté. Les douleurs de naissance, au début les douleurs dites d'ouverture, s'expriment à intervalles réguliers, qui sont plus longs au début, puis deviennent de plus en plus petits. Ces ouverture contractions blessent également plus dans le domaine de la coccyx au début et plus tard dans l'abdomen et éventuellement dans les jambes. Le soulagement peut être obtenu, par exemple, par un * avec une balle hérisson ou en appliquant de la chaleur dans le dos.

Interdiction d'emploi

La loi sur la protection de la maternité contient non seulement des règlements sur la conception du lieu de travail et l'interdiction du licenciement, mais également des interdictions d'emploi. Il ne s’applique actuellement qu’aux femmes qui sont employées ou qui travaillent à domicile, et non aux étudiantes, élèves ou indépendantes. Les réglementations applicables aux femmes fonctionnaires sont également décrites séparément par les gouvernements fédéral et des États.

D'une part, il y a une interdiction d'emploi individuelle qui dépend du fait que la vie ou santé de la mère ou de l'enfant est en danger dans le cas individuel. Dans certains cas, cela peut être, par exemple, un problème psychologique, une tendance à vomir ou un fausse couche. L'interdiction individuelle d'emploi doit être délivrée par un certificat médical décrivant le problème concerné.

En outre, il existe une interdiction d'emploi liée à l'emploi qui fait référence aux conditions de travail. L'employeur doit procéder à une évaluation compétente, par exemple également en coopération avec un médecin du travail, afin d'évaluer le risque pour la femme enceinte et l'enfant. La femme enceinte peut alors être transférée ou libérée du travail, par exemple.

Si le médecin traitant a l'impression que les circonstances du lieu de travail n'ont pas été suffisamment examinées, il peut également prononcer une interdiction d'emploi temporaire jusqu'à ce que les circonstances soient clarifiées. Une interdiction générale d'emploi existe au cours des 6 dernières semaines avant l'accouchement, sauf si la femme enceinte y consent volontairement. Les activités qu'une femme enceinte n'est pas autorisée à effectuer comprennent, par exemple, le levage de charges lourdes (plus de 5 ou 10 kg), les activités debout pendant plus de 4 heures, les activités avec un risque accru d'accidents et le travail à la pièce.