Durée | Exercices pour le syndrome du piriforme

Durée

La durée d'un syndrome pyramidal dépend de nombreux facteurs. En raison de la similitude des symptômes des problèmes de disque, le muscle piriforme est parfois reconnu tardivement comme le déclencheur des symptômes. Si le problème est présent depuis longtemps et qu'une chronification peut avoir déjà eu lieu, cela peut prolonger l'évolution de la maladie.

Une fois le problème de base, à savoir le Le syndrome du piriforme, a été diagnostiqué et le traitement proprement dit peut être démarré avec douleur et les médicaments anti-inflammatoires ainsi que les mesures physiothérapeutiques, le patient individuel est le facteur le plus important. Cela signifie que le patient devra peut-être s'habituer à de nouveaux schémas de mouvement et s'abstenir d'autres activités. La réalisation d'exercices physiothérapeutiques est également essentielle pour un processus de guérison bon et en douceur.

Dans l'idéal, les problèmes auraient dû s'améliorer de manière significative voire disparaître au plus tard au bout de 4 semaines. À l'inverse, la durée de la Le syndrome du piriforme peut également être prolongé si dégâts nerveux est déjà présent ou si le patient n'aborde pas la thérapie de manière cohérente et disciplinée. Dans certains cas rares, une intervention chirurgicale peut être nécessaire, ce qui peut prolonger davantage la durée du syndrome.

Causes

La série muscle piriforme est un muscle en forme de poire qui s'étend de la surface interne inférieure de la sacrum à la surface intérieure du cuisse os et appartient au groupe profond des muscles de la hanche. En raison de sa proximité anatomique avec le nerf sciatique, cela pose souvent des problèmes dans ce domaine. Afin d'atténuer les symptômes du syndrome du piriforme, il est important que les personnes touchées deviennent elles-mêmes actives.

Le syndrome du piriforme peut avoir plusieurs causes. En raison de la proximité anatomique du muscle avec l'articulation sacro-iliaque, des problèmes dans cette articulation peuvent également affecter le muscle piriforme et causer des problèmes. Une force externe (par exemple une chute) et des blessures peuvent provoquer des cicatrices sur les tissus et causer des problèmes. Les blessures sportives et la tension musculaire contribuent également au développement du syndrome du piriforme. En raison de la proximité du muscle avec le nerf sciatique, les patients présentent déjà de légères modifications musculaires dues à douleur quand il comprime le nerf sciatique.