Colorants

Les colorants sont utilisés pour compenser la perte de couleur et les changements dus au traitement et au stockage, ce qui peut leur permettre de simuler une meilleure qualité. Ils visent également à améliorer l'apparence des aliments, en les faisant paraître plus attrayants pour les consommateurs. Les colorants ne peuvent être ajoutés qu'à quelques aliments et seulement en petites quantités. Les aliments admissibles à la coloration sont les produits laitiers, les confiseries, les poudres à dessert, les confitures, les confiseries et les produits de boulangerie, les boissons gazeuses et les boissons chaudes. Aliments de base - céréales, pommes de terre, légumineuses, poisson, viande, lait et en des œufs - peut ne pas avoir de colorants ajoutés. La couleur de ceux-ci peut être modifiée en utilisant des aliments colorants tels que cacao et l'œuf ou en les ajoutant à l'alimentation animale. Par exemple, caroténoïdes et des xanthophylles sont ajoutées à l'alimentation animale pour donner à la viande ou au jaune d'oeuf une teinte souhaitée. Les couleurs les plus courantes dans les aliments sont le rouge, le jaune, l'orange et le noir. Si un colorant alimentaire est utilisé, il est considéré comme un additif et, en vertu de la législation de l'UE, doit être répertorié dans la liste des ingrédients soit par nom, soit par numéro E (colorants: E 100 - E 180). Les couleurs généralement approuvées pour les aliments comprennent:

  • Alpha-, bêta-, gamma-carotène (E 160a).
  • Riboflavine (E 101)
  • Sucre couleur (E 150)

Colorants alimentaires naturels

Certaines couleurs telles que le ß-carotène et les chlorophylles (colorants verts pour feuilles, E 140, E 141) sont dérivées de plantes - betteraves, poivrons, raisins. Les autres colorants alimentaires «naturels» approuvés comprennent:

  • anthocyanes (colorants de baies, E 163a - E 163f).
  • Caroténoïdes (E 160 - E 160f)
  • Vraie cochenille (carmin, E 120) - rouge; il s'agit d'un colorant d'origine animale: espèce de pou Coccus cacti.
  • Curcumine (E 100) - jaune; se produit dans Safran des Indes.
  • Xanthophylles (E 161 - E 161g)

Colorants alimentaires produits synthétiquement (artificiellement)

D'autres colorants alimentaires sont produits artificiellement. Certains colorants synthétiques sont très controversés dans leur santé évaluation, comme le soi-disant colorants azoïques, qui sont numériquement leur groupe le plus important. Ils sont extraits de matières premières cancérigènes et sont principalement utilisés pour la teinture du bois et du papier. Seuls quelques-uns sont approuvés pour la coloration des denrées alimentaires ainsi que produits de beauté et textiles. Colorants azoïques pénètrent principalement dans notre corps par le biais de confiseries et de boissons aux couleurs intenses. Les colorants azoïques couramment utilisés sont:

  • Rouge allura AC (E 129)
  • Amarante (E 123) - rouge
  • Azorubin (E 122) - rouge
  • Marron FK (E 154) - marron noir
  • Marron HT (E 155)
  • Noir brillant BN (E 151)
  • Jaune orange S (E 110)
  • Ponceau 4R = rouge cochenille A (E 124) - rouge
  • Pigment rubis BK = Litholrubine BK (E 180) - rouge
  • Tartrazine (E 102) - jaune

Les colorants produits artificiellement sont soupçonnés de causer l'asthme bronchique et sont considérés comme cancérigènes (cancerDe plus, les scientifiques indiquent depuis des années que les colorants synthétiques peuvent être impliqués dans le développement de déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH). Une étude clinique menée pour le compte de la British Food Standards Agency (FSA) en 2007 a montré que les enfants présentent un comportement hyperactif accru après avoir consommé ces colorants. Dans ce contexte, l'UE a publié un règlement selon lequel, depuis le 20 juillet 2010, les fabricants doivent imprimer l'avertissement «Peut nuire à l'activité et à l'attention des enfants» sur les emballages si les produits contiennent les colorants controversés. Cela concerne les colorants suivants: rouge allura (E 129), azorubine (E 122), jaune de quinoléine (E 104), rouge cochenille (E 124), jaune orange S (E 110) et tartrazine (E 102). Les colorants peuvent déclencher des allergies ou des réactions pseudo-allergiques avec des symptômes sur le peau ou à la voies respiratoires chez les personnes avec une disposition correspondante. Les personnes qui ont déjà un allergie à acide salicylique (contenu, par exemple, dans l'acide acétylsalicylique/ ASS) et ses dérivés ou à acide benzoique (conservateur, E 210) peuvent subir des réactions croisées. Voici un aperçu tabulaire des colorants qui peuvent déclencher des réactions allergiques (A) et / ou pseudoallergiques (P).

Colorant Numéro E Réaction
Tartrazine E 102 P
Jaune de quinoléine E 104 P
Jaune orange S E 110 A/P
Cochenille (carmin) E 120 A/P
Azorubine E 122 A/P
Amarante E 123 P
Ponceau 4R (= rouge cochenille A) E 124 A/P
Érythrosine E 127 P
Réseau 2G E 128 A/P
Rouge allura AC E 129 A/P
Bleu verni E 131 A/P
Indigotine (carmin d'indigo) E 132 A/P
vert S E 142 P
BN noir brillant E 151 P
Marron FK E 154 P
Brun HT E 155 P
Pigment rubis BK (= lithol rubis BK) E 180 P