Hépatite E: test de laboratoire

Paramètres de laboratoire de 1er ordre - tests de laboratoire obligatoires.

  • Sérologie * - Détection des anticorps spécifiques de l'hépatite E [Remarque: Chez les patients transplantés, des mois à des années peuvent s'écouler avant que des anticorps mesurables ne soient produits dans le cadre de l'hépatite E chronique! → ARN HEV par PCR, voir ci-dessous]
    • Détection de l'antigène HEV (hépatite Antigène E) dans sang ou tabouret [indique frais hépatite Infection E].
    • Anti-HEV IgM * * - indicatif de hépatite Une infection [généralement positive seulement dans la 2e à 4e semaine de la maladie; tombe rapidement après la guérison: détectable pendant 3 à 12 mois].
    • Anti-HEV IgG * * - indique une infection expirée ou une vaccination effectuée [contamination en Allemagne en sang les donateurs environ 1.0%; persistance pendant au moins 14 ans; indicateur de l'immunité existante à la réinfection].

    Remarque: un négatif hépatite E la sérologie du virus (VHE) n'exclut pas complètement l'infection par le VHE.

  • Si nécessaire, ARN HEV par PCR en sang (Sang EDTA) ou selles [preuve d'une maladie à VHE fraîche (séronégative) ou infectieuse] Remarque: Chez les patients immunodéprimés, il faut toujours tester directement par HEV PCR.
  • Foie paramètres-alanine aminotransférase (ALT, GPT), aspartate aminotransférase (AST, GOT), glutamate déshydrogénase (GLDH) et gamma-glutamyl transférase (γ-GT, gamma-GT; GGT), phosphatase alcaline, Bilirubine [AST ↑↑, ALT ↑↑, AP ↑, gamma-GT ↑; bilirubine ↑↑] [ALT> AST] Remarque: En cas de hépatite E infection virale, seules les transaminases légèrement élevées sont détectables; les principaux paramètres de cholestase élevés (phosphatase alcaline, gamma-GT, bilirubine) le sont souvent.

* À savoir au sens de la loi sur la protection contre les infections, la maladie suspectée, la maladie ainsi que le décès par hépatite virale aiguë doivent être signalés. * * Si l'anti-VHE est positif, une détermination de l'ARN du VHE doit être effectuée.

Paramètres de laboratoire de 2ème ordre - en fonction des résultats de l'historique, examen physique, etc. - pour clarifier le diagnostic différentiel

  • Anticorps contre les virus de l'hépatite A, B, C, D.
  • Bactéries
    • Borrelia
    • Brucella
    • Chlamydia
    • Gonocoque
    • Leptospire
    • Mycobaterium tuberculose
    • Rickettsies (par exemple, Coxiella burnetii)
    • Salmonella
    • Shigella
    • Treponema pallidum (lues)
  • Helminthes
    • Ascaris
    • Bilharziose (schistosomiase)
    • Douve du foie
    • Trichine
  • Protozoaires
    • Amibes
    • Leishmania (leishmaniose)
    • Plasmodia (paludisme)
    • La toxoplasmose
  • Virus
    • Adénovirus
    • Virus Coxsackie
    • Cytomégalovirus (CMV)
    • Le virus d'Epstein-Barr (EBV)
    • Virus de la fièvre jaune
    • Virus de l'herpès simplex (HSV)
    • Virus des oreillons
    • Virus de la rubéole
    • Virus varicelle-zona (VZV)
  • Diagnostics auto-immuns: ANA, AMA, ASMA (anti-SMA = AAK contre muscle lisse), anti-LKM, anti-LC-1, anti-SLA, anti-LSP, anti-LMA.
  • Gamma-glutamyl transférase (γ-GT, gamma-GT; GGT) - pour de l'alcool abuser de.
  • Aspartate aminotransférase (AST, GOT), alanine aminotransférase (ALT, GPT) [↑ uniquement en cas de foie parenchyme].
  • Carbodéficient transferrine (CDT) [↑ des alcoolisme] *.
  • Transferrine saturation [suspectée chez les hommes> 45%, femmes préménopausées> 35%] - en cas de suspicion hémochromatose (fer maladie de stockage).
  • Coéruloplasmine, total cuivre, cuivre libre, cuivre dans l'urine - si Maladie de Wilson est suspecté.