Imagination: fonction, tâches, rôle et maladies

L'imagination est le terme utilisé pour décrire le pouvoir de l'imagination chez les humains. Nous comprenons par cela la capacité de laisser des images surgir devant notre œil mental. Dans ce contexte, on parle souvent d'imagination spatiale, mais cela renvoie aussi à l'imagination d'épisodes entiers. Jusqu'à Platon (427-347 avant JC), il n'y avait pas de théorie sur l'imagination. Platon a parlé de la faculté mentale humaine.

Quelle est la faculté d'imagination?

L'imagination est le terme utilisé pour décrire le pouvoir de l'imagination chez les humains. Nous comprenons que cela signifie la capacité de faire apparaître des images dans notre esprit. Jusqu'au XVIIIe siècle, les réflexions de Platon sur l'imagination, la pensée et la perception dominent en Occident. Platon voyait dans l'imagination le lien entre les impressions sensorielles externes et l'esprit. La fantaisie est une manifestation de l'imagination et mêle perception et opinion. Ainsi, Platon croyait déjà que la pensée, l'imagination et l'opinion peuvent être fausses ou vraies. L'élève de Platon, Aristote, a poursuivi les élaborations de son professeur sur l'imagination et la compréhension. Il a fait la distinction entre les perceptions liées au corps, par exemple l'appétit, la colère et la rage, et la pensée sans l'implication du corps. Au Moyen Âge, une distinction a été faite entre les Mémoire d'une perception précoce et de l'imaginaire d'images imaginaires: «phantasiae» et «phantasma». Phantasmata est né aux yeux des savants à travers des images fantasmées, des allégories et des mythes, produits par l'activité libre de l'esprit. Aujourd'hui, cela s'appelle l'imagination productive. Cependant, à cette époque, des qualités négatives étaient attribuées aux deux formes. Tout ce qui ne pouvait être associé à l'existence divine était considéré comme dangereux. Les érudits de l'Église étaient convaincus que «phantasiae» et «phantasma» étaient nuisibles à la connaissance humaine. Les Phantasiae étaient considérés comme des obstacles à la compréhension de la vérité divine, les Phantasmata étaient simplement définis comme de fausses idées. Au 11ème siècle, des concepts plus profonds d'imagination ont émergé. L'imagination a acquis une signification positive. Les chercheurs ont essayé de donner une place concrète dans le cerveau aux capacités mentales de l'homme. À la Renaissance, on pensait que l'imagination venait des étoiles et était une question de talent. Pendant les Lumières, la fantaisie est devenue de plus en plus importante. Les neuroscientifiques d'aujourd'hui peuvent expliquer de nombreux processus mentaux, mais personne ne sait exactement comment fonctionne l'imagination.

Fonction et tâche

L'imagination est le résultat de nombreuses influences et varie selon chaque personne. Elle ne peut être séparée de la culture et est une exigence fondamentale des processus de création. Seule l'imagination permet aux êtres vivants d'interpréter et de comprendre de nouvelles choses. L'imagination figurative est ancrée dans tous les domaines de la vie. L'imagination s'appelle donc aussi imagination, imagination, imagination et originalité. L'imagination figurative, à son tour, n'est pas possible sans imagination spatiale. L'imagination spatiale fait référence au concept mental de mouvement ou de déplacement spatial et à la relation des objets entre eux qui peuvent être vus sous différentes perspectives. De plus, il fait référence à l'orientation, c'est-à-dire au placement de soi-même dans des circonstances spatiales. L'imagination spatiale est impérative pour les sports, en particulier les jeux de ballon, et peut être améliorée grâce à des exercices cognitifs. Même le travail manuel ne peut se passer de l'imagination spatiale. Aujourd'hui, l'accent est de plus en plus mis sur la stimulation de l'imagination d'un enfant pour mieux préparer les enfants à un monde complexe. En donnant aux enfants du temps et de l'espace pour jouer, ils peuvent mieux développer leur imagination. Pendant le jeu, il vit la fantaisie comme réalité. Il intègre différents êtres dans son monde fantastique, ils font partie de son quotidien, aide et réconfort. Les amis invisibles du pays fantastique ont des tâches sociales et émotionnelles. Le fantasme d'un enfant n'est toujours pas encombré et libre de jugements. C'est pourquoi nous sommes toujours étonnés de la joie ininterrompue des enfants dans le jeu imaginaire. Au fil des années, l'être humain est confronté à de nombreuses restrictions, de sorte qu'il bloque de plus en plus son imagination. Les normes et jugements sociaux y contribuent également.

Maladies et affections

L'imagination a du pouvoir et peut provoquer des réactions physiques. Si vous imaginez de toutes vos forces un citron juteux dans lequel vous mordez, vous allez inévitablement plisser votre bouche et un clés l'acide. L'imagination seule aura alors conduit à des réactions physiques. Ce que nous imaginons, nous pouvons donc le ressentir physiquement et mentalement. le cerveau ne distingue pas ce qu'est la réalité et ce qu'est l'imagination. L'imagination est influencée par différentes forces, principalement par des perceptions sensorielles. Cela peut être productif, mais aussi nuisible. La visualisation cognitive nécessite le travail de nombreux cerveau zones. Cependant, il y a des gens qui n'ont absolument pas la capacité d'imaginer. Ils souffrent d'aphantasie. Les personnes affectées sont incapables de créer des images dans leur œil intérieur. L'imagerie qui nous fait nous souvenir est étrangère à ces personnes. Les chercheurs soupçonnent un défaut dans les régions cérébrales concernées. Certaines maladies mentales, à leur tour, provoquent une forme exagérée d'imagination. Les personnes atteintes, par exemple, souffrent d'illusions et ont une imagination si active qu'elles croient que des choses sont réelles qui n'existent pas. Schizophrénie est une maladie qui se présente avec hallucinations, les troubles de la pensée formelle et les délires. Schizophrénie affecte environ un pour cent de la population mondiale, entraînant de graves limitations psychosociales. Des problèmes d'imagination peuvent également survenir dans le contexte de Dépression. Si les performances cognitives sont altérées par Dépression, des troubles de la pensée se développent souvent. Certains malades ont alors du mal à tirer des conclusions logiques ou à se fixer sur une idée particulière. Selon la disposition personnelle, les tableaux cliniques peuvent être très différents.