Kava

Produits

Dans de nombreux pays, le kava n'est actuellement disponible que sous forme de médicaments homéopathiques. Par exemple, Similasan Kava-Kava tablettes contiennent du kava aux puissances homéopathiques D12, D15 et D30. Ce remède ne contient plus de kava. Mère Teintures et les puissances faibles jusqu'à et y compris D6 ne peuvent plus être vendues. Kava précédemment distribué extraits comme le kavasedon, le laitan ou le yakona et autres produits phytopharmaceutiques ne sont plus disponibles. En Allemagne, les ventes ont été à nouveau autorisées en 2019 sous certaines conditions.

Plante à tige

Plante de kava G. Forster (Piperaceae) est un arbuste originaire des îles du Pacifique et cultivé, atteignant environ 2 à 6 m de haut. L'usine a été nommée et décrite par Johann Georg Forster au 18ème siècle. se traduit par «boisson enivrante». et le synonyme ou décrire le clés de la boisson traditionnelle au kava et peut être traduit par amer, aigre ou piquant. Le kava fait référence à la fois à la boisson et à la plante de kava.

Médicament

Le rhizome de kava, ou porte-greffe, est utilisé comme médicament (rhizoma de kava-kava, rhizoma de Piperis methystici). La boisson au kava à base de rhizome jouait traditionnellement un rôle important dans les îles du Pacifique, comparable aux boissons alcoolisées en Europe. Il était consommé lors d'occasions cérémonielles, religieuses et sociales, comme stimulant et comme médicament, entre autres utilisations.

Ingrédients

Les ingrédients actifs sont considérés comme les kavalactones (kavapyrones), qui comprennent la kavaïne, la dihydrokavaïne, la méthysticine, la dihydrométhysticine et la yangonine. Le extraits utilisés dans le passé ont donc été adaptés à ces ingrédients. De plus, les flavonoïdes, alcaloïdes et peu d'huile essentielle sont également trouvées.

Effets

Psychoactif, anxiété, sédatif, relaxant, hypnotique, relaxant musculaire, anesthésie localeet des effets antispasmodiques sont attribués aux préparations de kava. Le spectre d'action est donc similaire à celui de benzodiazépines. Les effets ont été étudiés dans des essais cliniques.

Indications d'utilisation

Kava extraits ont été approuvés dans de nombreux pays comme à base de plantes anxiolytiques pour le traitement de l'anxiété, de l'agitation et de la tension. L'autorisation de mise sur le marché des médicaments contenant du kava kava et du kavaïne, y compris les médicaments homéopathiques dilution jusqu'à J6 inclus, a été révoqué par l'agence des médicaments Swissmedic le 20 juin 2003.

Contre-indications

Les extraits de kava ne doivent pas être pris dans des Dépression, foie maladie, facteurs de risque marquage foie dysfonctionnement, pendant grossesse, ou la lactation. Reportez-vous à l'étiquette du médicament pour connaître toutes les précautions.

Interactions

Substances ayant des effets pharmacologiques similaires, telles que l'alcool ou benzodiazépines, peut théoriquement potentialiser les effets. Le kava inhibe les isozymes du CYP450 et peut donc potentiellement provoquer un certain nombre de interactions. Autre interactions ont été décrites (voir dans Ulbricht et al., 2005).

Les effets indésirables

Les effets indésirables comprennent des réactions allergiques, des inconforts gastro-intestinaux et des mal de tête. Des cas d'effets secondaires extrapyramidaux, de troubles cardiovasculaires et de troubles visuels ont été rapportés. En cas de surdosage et d'utilisation chronique, des effets secondaires tels que des troubles de la marche, tremblement, sédation et peau des réactions (peau sèche, squameuse, jaune) sont possibles. L'approbation des produits contenant du kava médicaments a été retiré parce que certains cas de foie toxicité se sont produites, se manifestant par insuffisance hépatique, la cirrhose et hépatite. Le mécanisme des lésions hépatiques n'a pas été complètement élucidé, mais certaines hypothèses et études sont disponibles. L'interdiction du kava est controversée parmi les experts phytopharmaceutiques et les sociétés pharmaceutiques, et la question de la toxicité hépatique est toujours un sujet de débat.