Intolérance au lactose (intolérance au sucre du lait): causes, symptômes et traitement

Environ 90% de la population mondiale souffre de lactose intolérance ou lait sucre intolérance. Dans les pays d'Europe centrale, il y a moins de personnes qui souffrent de lactose intolérance. Ici, seuls 10 à 20 pour cent de la population sont lactose intolérant.

Qu'est-ce que l'intolérance au lactose (intolérance au sucre du lait)?

Les nourrissons et les jeunes enfants tolèrent généralement les produits laitiers à cent pour cent sans problème. Lait contient le lactose, également appelé lait sucre. Le lactose est décomposé par l'enzyme lactase. À l'âge adulte, la capacité à digérer de manière optimale le lactose diminue lentement. C'est ainsi allergique au lait se développe Intolérance au lactose ne doit pas être confondu avec un allergie à lait protéine. Ceci est dû au fait allergique au lait est simplement une faiblesse digestive.

Causes

Le lactose est décomposé dans l'intestin en ses composants glucose et galactose avec l'aide de lactase. Cette enzyme digestive est produite dans le intestin grêle. S'il est produit de manière insuffisante ou pas du tout dans le corps humain, on parle d'intolérance au lactose. Le lactose ne peut plus être digéré correctement. Le lactose non digéré migre ensuite vers d'autres parties de l'intestin colonisées par un autre type d'intestin. les bactéries. Ces intestinaux les bactéries se nourrissent du lactose non digéré. Cela crée de plus grandes quantités de gaz et de matières organiques des acides dans l'intestin. Ils causent aussi d'eau rétention dans l'intestin. Cela se traduit par de violents mouvements intestinaux. En primaire lactase carence, les patients souffrent d'un déficit néonatal en lactase à la suite d'une maladie métabolique. Cette forme de maladie est très rare. Le déficit physiologique en lactase débute dans la petite enfance après le sevrage. Très lentement, la capacité à produire de la lactase diminue alors. Une carence secondaire en lactase est déclenchée par une maladie telle que La maladie de Crohn or coeliaque maladie. Lorsque la maladie est guérie, l'intolérance au lactose remonte.

Symptômes, plaintes et signes

Les symptômes les plus courants de l'intolérance au lactose (lait sucre intolérance) comprennent des douleurs abdominales, ballonnements et diarrhée. Ceux-ci surviennent après la consommation d'aliments et de boissons contenant du lactose. Les symptômes peuvent survenir immédiatement après la consommation de lactose, mais peuvent également survenir avec un retard. La sensibilité des individus dépend de l'enzyme lactase, qui est utilisée pour métaboliser le lactose. Le problème est que les symptômes peuvent initialement rester inexpliqués et diffus. L'organisme doit nécessairement s'habituer à l'apport en lactose. En conséquence, les symptômes peuvent être plus discrets. Ils peuvent être «masqués» pendant des années et être éclipsés par d'autres plaintes. Dans ce cas, les symptômes qui surviennent peuvent inclure une tendance à [[maladies gastro-intestinales | troubles gastro-intestinaux, problèmes immunitaires notables, les troubles du sommeil ou urgence urinaire après avoir mangé des aliments contenant du lactose. Les plaintes causées par l'intolérance au lactose peuvent varier d'une personne à l'autre. Certaines personnes réagissent même aux plus petites doses de lactose avec des troubles digestifs sévères. D'autres personnes tolèrent bien les aliments à faible teneur en lactose, mais pas ceux à plus forte teneur en lactose. Il est difficile d'attribuer toujours les symptômes qui surviennent au lactose, car celui-ci est souvent caché sous l'ingrédient «épices» dans les aliments produits industriellement. Si l'intolérance au lactose et les plaintes qui l'accompagnent surviennent enfance, les causes peuvent être plus faciles à identifier que si l'intolérance n'apparaît qu'à l'âge adulte en raison d'une carence croissante en lactase.

Progression de la maladie

Qu'est-ce qui rend l'intolérance au lactose perceptible? Après un repas contenant du lactose, les patients ressentent d'abord une sensation de satiété. Ceci est suivi de ballonnements et éructations. Douleur abdominale peut se développer jusqu'à des coliques, mais cela ne doit pas nécessairement se produire de manière aussi drastique. Nausée et diarrhée peut également résulter d'une intolérance au lactose. Il y a de nombreuses gradations dans ce condition. Certains patients peuvent consommer de petites quantités d'aliments contenant du lactose. Par exemple, bien que ce groupe ne tolère pas le lait entier, la crème ou la crème douce Beurre. Naturel yaourt, babeurre et crème sure Beurre, en revanche, sont souvent bien digérés. La même chose s'applique au fromage. Les fromages affinés sont mieux tolérés que les fromages frais, par exemple, à condition que de trop grandes quantités de ces aliments ne soient pas consommées. le acide lactique contenus dans des produits laitiers légèrement acidifiés garantissent leur bonne tolérance. Il prend en charge une partie du travail digestif. En règle générale, un groupe peut consommer jusqu'à un gramme de lactose sans ressentir de symptômes. Un autre groupe peut tolérer jusqu'à 10 grammes de lactose. Seul un très petit pourcentage de patients ne peut tolérer du tout le lactose. Ces patients doivent s'assurer que tous les aliments et boissons, ainsi que les médicaments, ne contiennent pas de lactose.

Complications

En général, aucune complication particulière ou potentiellement mortelle ne survient avec l'intolérance au lactose. L'espérance de vie de la personne affectée n'est pas affectée ou réduite en raison de l'intolérance au lactose. Cependant, l'intolérance au lactose a un effet négatif sur la qualité de vie, le patient doit donc éviter les produits laitiers. Lors de la consommation de produits laitiers, le patient éprouve douleur dans l'abdomen et estomac et, en outre, flatulence. Pas rarement, ce douleur pouvez également conduire aux humeurs dépressives sur le long terme. Surtout la nuit, le douleur vous conduire aux problèmes de sommeil et donc à l'irritabilité du patient. Cependant, un traitement causal de l'intolérance au lactose n'est pas possible. Les personnes concernées doivent éviter les produits laitiers dans leur vie quotidienne ou recourir à des produits sans lactose. Cela peut limiter la plupart des symptômes. La prise de médicaments de soutien peut également soulager et limiter les symptômes. En règle générale, aucune complication particulière ou autre plainte ne se produit. De plus, dans certains cas, les patients comptent sur suppléments pour obtenir les nutriments manquants des produits laitiers. Cependant, l’espérance de vie n’est pas affectée négativement par l’intolérance au lactose.

Quand devriez-vous voir un médecin?

Persistant des problèmes digestifs doit toujours être examiné par un médecin. Les problèmes intestinaux chroniques réduisent le bien-être et peuvent provoquer des maladies secondaires associées à un inconfort supplémentaire. Par conséquent, un médecin doit être consulté si les symptômes décrits persistent ou persistent de façon permanente. Si malnutrition et des problèmes de poids surviennent en relation avec l'intolérance, un cabinet médical ou une clinique doit être consulté immédiatement. Si facteurs de risque comme l'utilisation régulière de médicaments (en particulier analgésiques et antibiotiques), des maladies ou des interventions chirurgicales et un régime sont présents, une visite chez le médecin est également recommandée. Manque d'exercice et stress sont également des déclencheurs typiques de l'intolérance. Les personnes auxquelles s'appliquent les facteurs ci-dessus doivent consulter un médecin. De plus, un nutritionniste ou un thérapeute doit être consulté, selon la cause. Les contacts supplémentaires sont le gastro-entérologue, l'interniste ou l'allergologue. Le médecin peut diagnostiquer l'intolérance au lactose et suggérer un thérapie au patient. Si cela est fait tôt, les troubles gastro-intestinaux chroniques peuvent généralement être évités.

Traitement et thérapie

Le traitement de l'intolérance au lactose varie d'un individu à l'autre. Il y a une fois la possibilité de fournir l'enzyme manquante par des préparations appropriées de la pharmacie. Tablettes contenant l'enzyme lactase, cependant, ne sont pas remboursés par santé les compagnies d'assurance. La chose la plus sensée à faire est de changer votre régime et adaptez-le à votre intolérance au lactose. Il n'est pas conseillé d'éviter les produits laitiers en général. Les produits laitiers sont des composants importants du régime parce qu'ils fournissent calcium, ce qui est important pour la formation osseuse. Il reste donc à clarifier dans quelle mesure le lactose doit effectivement être évité ou si de plus petites quantités peuvent être tolérées. Si les patients ne peuvent consommer que de très petites quantités de sucre du lait et doivent donc limiter fortement les produits laitiers, il est recommandé de prendre une préparation avec l'enzyme lactase.

Perspectives et pronostics

L'intolérance au lactose ne met pas la vie en danger condition. Les personnes touchées ne doivent pas s'attendre à des limitations d'espérance de vie ou de qualité de vie. Cependant, les produits contenant du lactose doivent être évités en permanence. De plus, les personnes concernées devraient consulter régulièrement leur gastro-entérologue ou leur médecin de famille. Le médecin peut suivre l'évolution de la maladie et conseiller les antidotes appropriés en cas de plaintes, ce qui est particulièrement utile en cas de troubles chroniques qui ne peuvent être soulagés en évitant seuls les aliments correspondants. Si les symptômes persistent malgré tout les mesures, il peut y avoir une autre cause sous-jacente. Dans ce cas, un examen médical approfondi est recommandé. Le médecin peut donner un pronostic exact et fournir des conseils supplémentaires sur la façon de gérer la vie quotidienne avec la maladie. Une légère intolérance secondaire au lactose peut souvent être guérie en augmentant lentement la consommation de produits contenant du lactose. L'intolérance congénitale au lactose persiste tout au long de la vie. Le trouble enzymatique doit être traité en permanence en évitant les aliments correspondants. Sinon, des complications majeures peuvent survenir et affecter considérablement le bien-être. Chez les enfants, l'intolérance au lactose peut provoquer des symptômes potentiellement mortels. L'évolution de la maladie dépend de la détection précoce du trouble enzymatique et de la les mesures sont pris. En cas de traitement précoce par un spécialiste, le pronostic est généralement positif.

Prévention

Pour éviter que les symptômes ne se développent, les patients peuvent choisir des aliments sans produits laitiers à titre préventif. Les listes d'ingrédients des produits indiquent si un aliment qui ne contient pas de lait n'a vraiment pas été fourni avec du lactose. Malheureusement, il n'y a pas d'autre prévention, par exemple contre la faiblesse digestive réelle.

Suivi

Des soins de suivi ont souvent lieu dans le cas de maladies graves qui peuvent réapparaître après une intervention réussie. Les cancers représentent un exemple classique. En revanche, l'intolérance au lactose est permanente. Cela ne disparaît pas. De plus, cela ne met pas la vie en danger. En cas d'intolérance au lactose, le suivi a un objectif différent: le patient doit conduire une vie sans symptôme dans sa vie de tous les jours. Ceci est mieux réalisé en évitant les aliments à haute teneur en lactose. Les soins de suivi représentent en réalité des optimiser. Des rendez-vous semestriels obligatoires sont souvent organisés dans lesquels la progression d'une maladie est documentée. Au cours de ceux-ci, des examens parfois complexes ont lieu, qui permettent des déclarations sur les organes internes. Dans le cas de l'intolérance au lactose, en revanche, l'implication des médecins et thérapeutes se limite à un pur transfert de connaissances. Le médecin informe son patient de son diagnostic et peut recommander conseils nutritionnels. La mise en œuvre des conseils donnés est alors à la charge du patient. De plus, la prise de certains médicaments prévient les signes typiques. Les patients peuvent demander à leur médecin une prescription pour tout symptôme. Surtout lorsqu'il n'est pas clair sur la teneur en sucre des aliments et des boissons, il peut être utile d'utiliser.

Ce que tu peux faire toi-même

Ceux qui souffrent d'intolérance au lactose devraient changer leur alimentation. Ce faisant, il est important de savoir si le lactose doit être complètement évité ou si un régime pauvre en lactose est suffisant. En effet, les personnes touchées peuvent souvent consommer de petites quantités de lactose sans se plaindre. Afin de maintenir une alimentation équilibrée malgré l'abstention de produits laitiers, il est logique de contacter un nutritionniste. En plus du médecin de famille, cette personne peut répondre aux questions et exclure malnutrition. Parce que par le renoncement général aux repas contenant du lait, il peut arriver à un manque de calcium, ce qui est important pour la structure osseuse. Pour contrer cela, il aide à manger des légumes verts riches en calcium, comme le brocoli ou fenouil. Cependant, il n'est pas nécessaire d'éviter complètement les produits laitiers. Les supermarchés offrent une variété de produits étiquetés sans lactose. Ici, l'enzyme lactase est ajoutée au lait, ce qui garantit que le sucre du lait est dégradé et devient ainsi plus facile à digérer. Il est également possible de passer à des substituts d'origine végétale, tels que soja ou du lait d'avoine. Il est également possible de prendre de la lactase suppléments avec des aliments contenant du lait. Ceux-ci permettent de digérer sans problème les aliments contenant du lactose. Les préparations sont disponibles sous forme de tablettes ou poudres, en vente libre dans les pharmacies, les drogueries ou les supermarchés. Il est important d'observer le dosage correct et de ne pas prendre trop peu d'enzyme, sinon l'effet ne se fera pas sentir.