Mélanome malin: test et diagnostic

Paramètres de laboratoire de 1er ordre - tests de laboratoire obligatoires.

  • Petite formule sanguine
  • Numération globulaire différentielle
  • Paramètres inflammatoires - CRP (protéine C-réactive) ou ESR (vitesse de sédimentation des érythrocytes).
  • LDH (lactate déshydrogénase) - initiale à ≥ 4 mm d'épaisseur de la tumeur, avec ulcération (examen au stade IIC et III).
  • AP (phosphatase alcaline)
  • 5-Cystéinyldopa (marqueur tumoral; marqueur biochimique pour mélanome malin) [limite: 400 ug / j (1.3 umol / j]

Paramètres de laboratoire 2ème ordre (suivi /thérapie contrôler).

  • Protéine S 100 (protéine S-100); indication: à partir de l'étape IB - détermination:
    • Initial à ≥ 0.8 mm d'épaisseur de la tumeur, pas d'ulcération <4 mm, avec ulcération + ≥ 4 mm, avec ulcération.
    • Année 1-3 tous les trois mois. [Suivi et évaluation du pronostic dans mélanome malin] Des études démontrent la valeur de la protéine S-100 (dans le sérum) dans le diagnostic et le suivi du mélanome malin. se produit) dépend du stade de propagation du mélanome malin:
      • Stade de la tumeur primaire: 4-10%.
      • Regionnaux lymphe nœud métastases: 9-20%.
      • Métastases à distance: 70-80%.

      Dans les examens de suivi, des valeurs croissantes indiquent une progression tumorale et des valeurs décroissantes indiquent une rémission.

  • Protéine cationique éosinophile (ECP) [Des niveaux élevés de ECP sérique sont corrélés à une survie globale plus faible, quelle que soit la modalité de traitement] (Remarque: il s'agissait d'une petite étude!).
  • Recherche de mutations (stade III et supérieur) - préparatoire pour thérapie systémique [les tests peuvent être effectués sur la tumeur primaire ainsi que sur la sentinelle lymphe nœud; en récidive, test sur tissu de courant métastases).
    • Mutation BRAF (50%)
    • Mutation NRAS, KRAS (Kirsten-RAS) ou HRAS (Harvey-RAS) (25%).
    • Mutation NF1 (15%)
    • Mélanome sans rien de ce qui précède gène mutations (triple type sauvage; 10%.

    Test du c-kit gène pour activer des mutations (5%) dans les mélanomes acral et muqueux (mélanomes «» appartenant aux extrémités »» et mélanomes muqueux).