Prolongation de l'intervalle QT

Symptômes

L'allongement de l'intervalle QT induit par le médicament peut rarement entraîner des arythmies sévères. C'est ventriculaire polymorphe tachycardie, connue sous le nom d'arythmie par torsade de pointes. Il peut être vu sur l'ECG comme une structure en forme de vague. En raison du dysfonctionnement, le Cœur ne peut pas maintenir sang pression et ne peut pomper que du sang insuffisant et oxygène à ces victimes que nous nommons cerveau. Cela se traduit par un malaise, des étourdissements, des palpitations et une perte de conscience soudaine (syncope). Si la Cœur ne retrouve pas son rythme normal spontanément ou par action externe, l'arythmie peut entraîner une mort cardiaque subite.

Causes

L'intervalle QT fait référence au temps en millisecondes qui s'écoule sur l'ECG entre le début du complexe QRS et la fin de l'onde T. Pendant cet intervalle, les ventricules sont dé- et repolarisés. Le Cœur le muscle se contracte et se détend à nouveau. La cause d'un allongement de l'intervalle QT est une prolongation de la repolarisation (= onde T). Des centaines d'agents de différents groupes de médicaments peuvent prolonger l'intervalle QT. Ceux-ci incluent, par exemple (sélection):

Médicaments antiarythmiques Amiodarone, quinidine, dofétilide, flécaïnide, sotalol
Antiémétiques Dompéridone, ondansétron
antihistaminiques Astémizole, mizolastine, terfénadine
Anti-infectieux Quinolones, clarithromycine, cotrimoxazole, grépafloxicine
Antifongiques Fluconazole, kétoconazole
Antipaludiques Quinine, chloroquine, halofantrine
Neuroleptiques et antidépresseurs Amisulpride, amitriptyline, citalopram, escitalopram, halopéridol, imipramine, lithium, rispéridone, thioridazine
Les opioïdes Fentanyl, méthadone, péthidine
Procinétique Cisapride

Canal potassique HERG

La cause la plus profonde de l'allongement de l'intervalle QT induit par le médicament est souvent le blocage du hERG voltage-dépendant (humain d'ethergène lié à -a-go-go) potassium canaliser. Ce potassium canal transporte les ions potassium dans l'espace extracellulaire et participe à la repolarisation des cellules du muscle cardiaque. Quand le potassium le canal est bloqué, le potentiel d'action est prolongée. Parce que l'intervalle QT dépend de de la fréquence cardiaque, Le temps QTc est utilisé, qui est corrigé à l'aide de la fréquence cardiaque (c = corrigé). Plusieurs médicaments a dû être retiré du marché en raison d'un allongement de l'intervalle QT. Aujourd'hui, la cardiotoxicité de nouveaux agents est systématiquement testée à chaque étape du développement du médicament.

Les facteurs de risque

Important: tous les allongements de l'intervalle QT n'entraînent pas d'arythmies cardiaques! L'intervalle QT est utilisé comme marqueur de substitution pour la cardiotoxicité d'un médicament. Le risque de symptômes cliniquement pertinents augmente lorsque plusieurs agents critiques sont combinés. Un risque existe en cas de surdosage ou de médicament interactions. Lorsqu'un agent qui prolonge l'intervalle QT et est métabolisé par les isozymes du CYP450 est associé à un inhibiteur du CYP, les concentrations plasmatiques peuvent augmenter et l'effet peut être renforcé. Les autres facteurs de risque comprennent (sélection):

  • Hérédité (prédisposition génétique), syndrome congénital du QT long (LQTS).
  • Sexe féminin
  • Âge
  • Troubles électrolytiques (Hypokaliémie, hypomagnésémie, hypocalcémie), prendre diurétiques.
  • Maladie cardiaque, par exemple, non traitée l'insuffisance cardiaque.
  • Pertinent bradycardie (<50 battements de cœur / minute).
  • L'hypothyroïdie
  • Polymorphismes du CYP450
  • exemples d'utilisation préventive faites par les utilisateurs: Anorexie
  • Insuffisance rénale sans ajustement posologique
  • Dose de médicament élevée
  • Hypothermie

Diagnostic

Le diagnostic est fait dans le traitement médical sur la base des symptômes cliniques, des antécédents du patient et au moyen de l'ECG.

Traitement

Torsade de pointes ventriculaire tachycardie est une urgence médicale qui nécessite une attention médicale rapide (y compris une cardioversion électrique, la correction des troubles électrolytiques, l'arrêt du médicament).