Démence vasculaire: causes, symptômes et traitement

Démence est une baisse de Mémoire et l'orientation. En raison de l'augmentation de l'espérance de vie, le risque de développer démence augmente également. Il existe différentes formes de démence, l'être le plus courant Alzheimer maladie. Environ 20 pour cent de tous les patients atteints de démence souffrent de démence vasculaire. Vasculaire signifie que la cause de cette démence est un trouble circulatoire du cerveau.

Qu'est-ce que la démence vasculaire?

Mémoire la formation est généralement appliquée au début stades de la démence et un trouble d'orientation adapté à chaque état pathologique. La démence est le terme pour un déclin de l'esprit. Vasculaire est un terme médical pour toutes les maladies qui affectent le sang bateaux. La démence vasculaire se caractérise par une diminution constante des capacités mentales et plus tardives également motrices d'une personne. En conséquence, la rémanence, ainsi que le traitement des stimuli reçus, tels que la visualisation et l'évaluation d'une image, sont limités ou annulés.

Causes

La cause de la démence vasculaire est une réduction sang couler vers le cerveau. Le plus grand facteur de risque de développer une démence vasculaire est l'âge. Plus les personnes âgées vieillissent, plus le risque de développer une démence vasculaire est élevé. Un autre facteur qui favorise le développement est artériosclérose (calcification et durcissement du sang bateaux) Dans le cerveau. Les principales causes de artériosclérose sont mal contrôlés diabète, perturbations dans métabolisme des graisses et nicotine. Obésité est également un facteur de risque pour le développement de artériosclérose. Les infarctus cérébraux petits ou grands provoquent la mort des tissus cérébraux et la fonction est altérée ou perdue. La gravité du trouble dépend de l'emplacement des dommages causés par l'infarctus cérébral.

Symptômes, plaintes et signes

La démence vasculaire ne survient pas brusquement. Dans l'ensemble, les symptômes augmentent progressivement. Il arrive qu'un patient reste dans un condition pendant des mois et des années, puis semble s’améliorer. Cependant, cette brève reprise est ensuite suivie d'un autre ralentissement brutal. Les signes de démence vasculaire surviennent en association. Les patients semblent confus aux spectateurs. Ils ne peuvent s'articuler que vaguement et rechercher des termes avec lesquels ils peuvent exprimer des faits simples. Ils ont également de plus en plus de mal à faire face à la vie de tous les jours. Par exemple, ils ne peuvent plus faire fonctionner des appareils techniques comme un téléviseur. Ils sont incapables de décider pour ou contre quelque chose. Un choix de déjeuners, par exemple, peut les submerger. Leur sens de l'orientation est également altéré. Les personnes atteintes de démence vasculaire ne savent parfois plus où elles se trouvent. Les symptômes décrits ont un impact direct sur la personnalité. La colère et l'agressivité s'installent par conséquent chez les personnes touchées. Une agitation intérieure soudaine et constante sautes d'humeur font partie de la vie quotidienne. Ils ne comprennent plus leur environnement. Les dommages dans la région du cerveau provoquent parfois également des troubles du mouvement. Les personnes affectées marchent de manière instable et tombent facilement. Incontinence se produit. Des déficits neurologiques tels que des problèmes de vision s'installent.

Diagnostic et progression

Le diagnostic de démence vasculaire ne peut être posé que par un médecin. À cet effet, un antécédents médicaux (entretien avec le patient) est obligatoire. L'interrogatoire des membres de la famille est également important pour poser le diagnostic. Les principaux critères incluent une perturbation de la Mémoire, un trouble circulatoire et hypertension. Un diagnostic confirmé est possible par résonance magnétique tomodensitométrie (IRM), car les structures cérébrales endommagées peuvent être bien visualisées ici. Avant de poser un diagnostic de démence vasculaire, il est important d'exclure d'autres maladies similaires (La démence d'Alzheimer or Maladie de Parkinson). L'évolution de la démence vasculaire est caractérisée par une diminution de la mémoire à court terme. Au fur et à mesure que la maladie progresse, la capacité de se souvenir diminue également de manière significative. Plus tard, les souvenirs de la mémoire à long terme, ainsi que les compétences motrices, linguistiques et sociales ne sont plus possibles. L'apparition précoce de troubles de la marche et coordination troubles. Le caractère du patient ne change que plus tard au cours de la maladie. A ce moment, il existe également des troubles de la perception et des troubles de l'orientation. Dans certains cas, des crises d'épilepsie surviennent chez les patients. Le comportement change: les patients deviennent apathiques, souffrent de troubles de l'alimentation, de troubles du sommeil et d'anxiété. Hallucinations et Dépression sont également courants.

Complications

Si la démence vasculaire n'est pas reconnue immédiatement, le condition de la personne atteinte de démence s'aggrave visiblement: la négligence de soi se produit, affectant les tâches ménagères, l'hygiène personnelle et la nutrition. L'orientation vers le temps et le lieu s'estompe également de plus en plus, ce qui peut conduire à des accidents graves si la personne concernée se déplace librement sans accompagnement. Le rythme jour et nuit devient déséquilibré et il y a un manque de sommeil considérable. En général, les phases au cours desquelles la personne atteinte de démence est endormie ou éveillée ne sont plus liées à l'heure de la journée. Une détérioration de la mémoire se produit et le contenu de la mémoire est remplacé par des récits délirants d'expériences qui semblent inappropriées à l'environnement. Vertiges augmente également si le traitement n'est pas administré, et le risque de suicide augmente pour les personnes touchées. Dans les derniers stades, les patients atteints de démence ne se souviennent même plus de personnes familières et des déficits neurologiques surviennent. Apport alimentaire et élimination sont perturbés en permanence, ce qui affecte gravement l'état physique de santé. Des troubles des voies urinaires, une dysphagie et une insensibilité au lit surviennent également. Si la personne affectée est traitée, l'aspiration se produit souvent pendant l'alimentation. Dans ce cas, les plus petits morceaux de nourriture atteignent les poumons et les endommagent. Le tissu est endommagé et même pneumonie n'est pas rare. Si le vomi est aspiré, les bronches muqueuse en particulier est gravement attaqué.

Quand devriez-vous aller chez le médecin?

Si la personne affectée ou ses proches remarquent une période prolongée de perte et d'irrégularité de l'activité de la mémoire, une clarification des symptômes doit avoir lieu. Les troubles du sommeil, les états d'anxiété et les changements de personnalité sont considérés comme des signaux d'alerte dans le domaine médical. Pour clarifier la cause, une visite chez le médecin est nécessaire afin que divers tests puissent être effectués. Les troubles d'orientation, la perte de connaissances factuelles sur le domaine personnel ainsi que les changements d'attention doivent être discutés avec un médecin. Anomalies du comportement alimentaire, hallucinations ou les particularités du comportement doivent également être clarifiées. Un crise d'épilepsie Le trouble doit toujours être examiné de plus près par un médecin après chaque crise. Hypertension, la perte de joie de vivre et le retrait de la vie sociale sont considérés comme inquiétants. Si la tendance au conflit augmente, les rendez-vous sont oubliés ou la personne concernée reproduit objectivement de faux souvenirs, un médecin doit être consulté. Insécurité de la démarche, le vertige, coordination les troubles ainsi que les anomalies de la parole sont d'autres plaintes pour lesquelles une enquête causale est nécessaire. Les états dépressifs ou agressifs, l'apathie et l'apathie doivent également être examinés de plus près. Une visite chez le médecin est nécessaire en cas de dysfonctionnements généraux, de problèmes de déglutition et de changements de Respiration activité. Si le risque général d'accidents augmente et que l'hygiène personnelle habituelle de la personne affectée s'estompe, les membres de l'environnement social doivent signaler la nécessité de consulter un médecin.

Traitement et thérapie

Le traitement de la démence vasculaire doit commencer tôt. Des médicaments, physiothérapie, et un traitement psychologique sont tous disponibles ici. Pour éviter d'autres dommages au sang bateaux dans le cerveau, le médecin prescrira des agents pour fluidifier le sang et ainsi améliorer ses propriétés d'écoulement. De plus, les antihypertenseurs doivent être prescrits avec prudence pour protéger les vaisseaux sanguins du cerveau. La posologie doit être ajustée lentement, sinon le tension artérielle serait abaissé trop rapidement, ce qui réduirait le flux sanguin vers le cerveau. le sucre dans le sang doit être ajusté de manière optimale. Dans les derniers stades, les psychopharmaceutiques tels que antidépresseurs et [[neuroleptiques6]] sont nécessaires, selon les constatations du patient et condition. Afin de maintenir la mobilité du patient pendant une longue période et d'améliorer coordination, physiothérapeutique thérapie est important. Ici, il est possible d'élaborer une compensation des perturbations causées par la démence vasculaire par certaines techniques. De plus, un traitement psychothérapeutique de la personne concernée est recommandé afin de favoriser l'indépendance, l'orientation et la responsabilité personnelle.

Prévention

La prophylaxie de la démence vasculaire consiste en un mode de vie sain, dont l'objectif principal est d'éviter les influences qui endommagent les vaisseaux sanguins. Cela comprend un ajustement optimal du sang glucose, un équilibré faible en gras régime, exercice suffisant et évitement de nicotine. Des contrôles réguliers des valeurs sanguines permettent au médecin de reconnaître facteurs de risque pour la démence vasculaire à un stade précoce et pour les combattre avec des médicaments diététiques ou médicinaux les mesures. De plus, il faut viser un poids normal. Diverses études ont démontré les effets vasoprotecteurs du vin rouge en petites quantités.

Suivi

Dans le suivi de la démence vasculaire, la maladie sous-jacente du patient doit être prise en compte. Ceux-ci sont examinés à intervalles réguliers. Ainsi, si tension artérielle, diabète mellitus, arythmies cardiaques ou des taux élevés de lipides sanguins ont été détectés, ceux-ci seront traités dans le cadre du thérapie. Au cours du suivi, l'évolution de la maladie sous-jacente traitée du patient atteint de démence vasculaire est régulièrement examinée. De plus, le médecin veillera à ce que le patient mène une vie saine et modifie les comportements malsains: réduire l'excès de poids, faire plus d'exercice, arrêter tabagisme. Si ces facteurs de risque sont identifiés et corrigés à temps lors des soins de suivi, la progression de la démence vasculaire peut être ralentie. Les troubles cérébraux ne progressent alors plus rapidement. Dans la démence vasculaire pure, les cellules cérébrales sont en fait mortes. Ici, un suivi de rééducation les mesures peut également être utile. Cela permet aux cellules nerveuses saines de reprendre un jour les tâches des cellules nerveuses mortes. L'ergothérapie, orthophonie et physiothérapie sont utilisés à cet effet pendant le suivi. Enfin, des examens de suivi permettent de surveiller la médication permanente fixée, de diagnostiquer son efficacité et d'évaluer les effets secondaires. Par exemple, l'utilisation d'anticoagulants doit être surveillée pendant le suivi.

Voici ce que vous pouvez faire vous-même

Les personnes souffrant de démence vasculaire ont besoin de soutien dans leur vie quotidienne. Il incombe aux parents de prendre soin de la personne malade et de lui accorder de l’attention et des soins. La première chose à faire est d'obtenir les informations les plus importantes sur la maladie. La littérature sur le sujet et les échanges avec les autres malades sont indispensables pour comprendre la maladie. Les personnes atteintes de démence ont besoin de cohérence et d'habitudes. La routine quotidienne doit être clairement réglementée et les écarts majeurs doivent être évités à tout prix. Dans le même temps, l'indépendance du patient doit être encouragée. Par exemple, de nombreux patients sont encore capables de cuisiner pour eux-mêmes ou de prendre soin d'eux-mêmes. Les proches doivent également prévoir des périodes de repos suffisantes pour eux-mêmes. Le service infirmier ambulatoire prend en charge des tâches importantes et assure la prise en charge médicale du patient. Le patient lui-même peut contribuer à une coexistence harmonieuse en s'informant également sur la maladie et en soutenant le traitement par le sport, un régime et entraînement cognitif. Cerveau jogging ou de simples jeux de société, par exemple, se sont avérés efficaces pour promouvoir l'activité cérébrale et contrer la progression de la démence vasculaire.