Phobie dentaire (peur du dentiste): causes, symptômes et traitement

Comme son nom l'indique, la phobie dentaire est la peur du dentiste. La simple idée de la perceuse ou de ses sons amène de nombreuses personnes à avoir des crises de panique. Afin d'éviter des dommages à long terme au cavité buccaleun peur du dentiste devrait être démarré à temps avec psychothérapie.

Qu'est-ce que la phobie dentaire?

Il n'y a pas besoin d'avoir peur des dentistes. Au contraire, les dentistes traitent mal aux dents, carie dentaire et les maladies parodontales. De plus, de nombreux dentistes proposent également un nettoyage professionnel des dents. La phobie dentaire est la peur du dentiste. Son développement est généralement psychologique. Cependant, pendant des décennies, la phobie dentaire n'a pas été considérée, même par les médecins, comme le problème grave qu'elle est aujourd'hui reconnue. En effet, en moyenne, la peur empêche un citoyen allemand sur deux de se rendre régulièrement chez le dentiste. Ainsi, la phobie dentaire peut conduire non seulement à une dentition disgracieuse. Toutes les maladies des dents, gencives ou la mâchoire sont traités trop tard ou même jamais à cause de la phobie dentaire. Cela peut s'accompagner d'autres problèmes de système immunitaire ainsi que les organes, qui sont en outre favorisés par la phobie dentaire.

Causes

Les causes de la phobie dentaire ou de la peur du dentiste sont généralement complexes. En général, toute expérience chez le dentiste ou avec ses propres dents qui est perçue comme désagréable peut déclencher une phobie dentaire. En règle générale, les raisons à cela se trouvent dans enfance, où les visites chez le dentiste ne sont pas seulement quelque chose de complètement nouveau, mais montrent également à l'enfant le sentiment d'être à la merci d'étrangers qu'il ou elle n'a pas connus auparavant. La phobie dentaire, en revanche, se développe très rarement à un âge plus avancé, mais elle est généralement basée sur des expériences désagréables réelles. De tels traitements peuvent être durables et douloureux. Les opérations justifient également dans certains cas la phobie dentaire. Cependant, la peur n'a pas toujours à voir avec le dentiste. Selon des découvertes récentes, la phobie dentaire peut également être déclenchée par des causes totalement atypiques. Par exemple, le viol et d'autres situations de coercition peuvent provoquer de telles réactions psychologiques, qui aboutissent plus tard à une phobie dentaire. Par conséquent, en cas de doute, une aide psychologique doit toujours être envisagée lors de l'évaluation de la phobie dentaire.

Symptômes, plaintes et signes

Dans la phobie dentaire, la personne touchée souffre d'une grande peur de se rendre chez le dentiste. En règle générale, cette crainte se traduit par des visites relativement peu fréquentes chez le dentiste, de sorte que le santé des dents de la personne touchée souffre considérablement. Cela conduit souvent à carie dentaire, des trous dans les dents ou même des dents cassées. Dans de nombreux cas, la personne affectée ne rend pas visite au dentiste même en cas de douleur or inflammation. Cela peut également endommager la racine de la dent, de sorte qu'elle doit être complètement retirée. La phobie dentaire a donc un effet durable et très négatif sur l'état de santé dans le cavité buccale de la personne concernée. Une grande partie des dégâts ne peut plus être annulée. Si la personne touchée par la phobie dentaire visite un dentiste, cela entraînera Cœur palpitations et très transpiration abondante. De plus, des tensions ou même des tremblements peuvent survenir. Cela rend également impossible pour le dentiste de travailler correctement, car la personne affectée souffre d'une anxiété aussi grave. De plus, en plus du douleur causée par la phobie dentaire, il peut également y avoir un la mauvaise haleine, ce qui a un impact très négatif sur la qualité de vie du patient.

Section

L'évolution de la maladie de la phobie dentaire est aussi variée que ses causes. Dans la plupart des cas, la personne affectée se sent faible et anxieuse à la seule pensée du dentiste. La phobie dentaire déclenche souvent des tremblements du corps et de la transpiration. Cœur des palpitations et une tension interne font également partie des symptômes de la phobie dentaire. Dans le cours ultérieur, les visites chez le dentiste sont évitées. Les rendez-vous déjà existants ne sont pas perçus ou toujours reportés. La phobie dentaire conduit souvent les patients à ne pas avoir leurs dents examinées et traitées pendant des années, voire des décennies. Même considérable douleur et insupportable la mauvaise haleine sont généralement acceptés avec approbation par les personnes atteintes de phobie dentaire.

Quand devriez-vous aller chez le médecin?

La phobie dentaire empêche souvent les personnes atteintes de voir un dentiste ou un chirurgien buccal pendant des années. La visite chez le dentiste provoque de manière disproportionnée l'anxiété dans la phobie dentaire. Elle n'est généralement entreprise qu'en cas de douleur intense. Pendant ce temps, de nombreux dentistes se spécialisent dans les peurs parfois extrêmes de leurs patients. Ils aident les personnes touchées en leur parlant, à travers hypnose, acupuncture traitements ou lumière anesthésie, pour faire de la visite chez le dentiste une visite de routine supportable et quotidienne. Une préparation soigneuse du patient au traitement dentaire prend du temps. Un patient avec une phobie dentaire prononcée peut faire face à son problème en visitant un psychothérapeute ou un hypnotiseur. Dans le cas du premier, le but est de déterminer la cause et de faire face aux peurs. Souvent, cependant, les plaintes sont déjà si graves que le soutien psychothérapeutique est fourni directement dans le cabinet dentaire. À cette fin, une coopération interdisciplinaire des dentistes avec d'autres professionnels de la santé est appropriée. Hypnose et acupuncture Les traitements peuvent également préparer un patient souffrant de phobie dentaire à une visite chez le dentiste. Cependant, la personne concernée doit y être réceptive. Il est important d'éliminer la peur de la douleur du patient anxieux. Le médecin explique chaque étape du traitement à la personne affectée. Il faut une certaine empathie de la part du dentiste traitant pour gérer la situation.

Traitement et thérapie

La façon de traiter la phobie dentaire dépend toujours du cas individuel. Dans les cas plus légers, les thérapies par la parole normales ou le partage avec d'autres personnes atteintes peuvent éliminer la phobie dentaire. Mais surtout chez ces patients, où la phobie dentaire est restée non traitée pendant plusieurs années, seules des procédures psychologiques ou même psychiatriques spéciales peuvent apporter un soulagement. Il peut également s'écouler plusieurs mois avant que le thérapeute ne parvienne même aux causes profondes de la phobie dentaire. De soutien Respiration techniques et détente des exercices pour les muscles sont recommandés pour vaincre la phobie dentaire. Il est essentiel que la personne atteinte de phobie dentaire fasse le premier pas vers la guérison. Si la phobie dentaire peut être éliminée, ce n'est pas seulement la peur psychologique qui est atténuée. Cela permet également au patient de faire examiner et traiter ses dents. Par conséquent, un effet physique est également obtenu dans le thérapie de la phobie dentaire.

Perspectives et pronostics

La phobie dentaire ne s'améliore généralement pas sans l'aide d'un professionnel. Une distinction doit être faite entre une réticence désagréable mais normale à se rendre chez le dentiste et une phobie dentaire manifestée. Plus la peur pathologique du dentiste n'est pas traitée longtemps, plus le traitement de la phobie dentaire lui-même prendra généralement du temps. Il est réalisé en coopération avec un psychologue et un dentiste qui devraient se spécialiser dans les patients anxieux. Cependant, l'effet de la phobie dentaire sur les dents santé est également pertinent pour le pronostic. Avec une hygiène bucco-dentaire et dentaire méticuleuse, certains patients souffrant de phobie dentaire parviennent à éviter des maladies plus graves. Cependant, après des années et des décennies, il est généralement perceptible qu'ils n'ont pas consulté de dentiste pour des examens. Maladies dentaires sont généralement présentés au dentiste uniquement lorsque les patients atteints ont déjà des problèmes importants et, bien sûr, des douleurs. La phobie dentaire est donc souvent associée à des problèmes de santé dentaire. Dans ce sens également, il doit être traité en temps opportun afin que le patient puisse voir rapidement le dentiste en cas de problème. Plus les problèmes dentaires sont retardés, plus ils peuvent s'aggraver et même affecter d'autres zones du corps telles que Cœur la santé musculaire à long terme.

Suivi

En matière de phobie dentaire, la préparation du patient est tout aussi importante que les soins de suivi. Ceux qui ont une peur panique du dentiste doivent d'abord se préparer à une visite chez le dentiste avec confiance. les mesures. Le suivi comprend la conversation confidentielle que le dentiste a après le traitement. De plus, il doit regarder le résultat de son travail et le vérifier avec le patient. La morsure doit être juste et le traitement ultérieur doit être discuté calmement. L'ensemble du processus doit se dérouler dans une atmosphère détendue et informelle.Dans la conversation qu'il a pendant le suivi, le dentiste peut découvrir comment le traitement a été perçu par le patient. Les patients souffrant de phobie dentaire doivent être traités de manière spéciale. Souvent, les patients ne sont pas allés chez le dentiste depuis de nombreuses années à cause de leur panique. Un travail de remédiation approfondi est nécessaire. Le dentiste souhaite réaliser par le suivi que le patient se présente au prochain rendez-vous. Entre autres choses, il doit apprendre qu'il peut aussi y avoir des visites dentaires dans lesquelles ni forage, ni dentiers sont montés avec l'utilisation d'anesthésiques.

C'est ce que tu peux faire toi-même

Ceux qui souffrent de phobie dentaire devraient chercher une aide psychologique pour résoudre le problème à sa racine. En plus du traitement professionnel, il existe également de nombreux conseils d'auto-assistance pour la vie quotidienne, afin que la peur et la panique d'une visite chez le dentiste diminuent et que la qualité de vie des personnes touchées puisse augmenter. Dans la période précédant le traitement par le dentiste, la personne affectée doit parler ouvertement sur ses craintes. Au cours d'une discussion entre le dentiste et le patient, le patient doit recevoir des informations précises sur le processus de traitement, afin que le patient puisse se préparer à la procédure et en même temps renforcer la confiance dans le dentiste. La peur des procédures inconnues et imprévisibles peut ainsi être atténuée. Si le patient se rend compte qu'il peut demander une interruption du traitement à tout moment, le sentiment d'être à la merci du dentiste et le sentiment de perte de maîtrise de soi peuvent être minimisés. Lorsque la réponse d'anxiété commence par une libération de adrénaline dans le corps, la performance de détente techniques est recommandée. le détente les exercices aident à éloigner les pensées de la situation inconfortable et à mieux contrôler et calmer le Respiration. Anesthésie générale peut limiter l'anxiété au sujet de la procédure à venir et éviter des expériences traumatisantes pour le patient pendant la procédure.