Bridge (Pons): structure, fonction et maladies

Le pont (le pons) est une section en saillie ventrale de la tronc cérébral. Il se situe entre le mésencéphale et la moelle épinière.

Quel est le pont?

Le pont (du latin «pons») est une section dans le cerveau. Avec le cervelet, le pons fait partie de la cerveau postérieur (métencéphale). Même un examen superficiel de la cerveau révèle le pont comme un renflement transversal surélevé assez distinct. Il est situé entre le mésencéphale (mésencéphale) et la moelle épinière (myélencéphale), et avec les deux dans le centre système nerveux il forme le tronc cérébral de cerveau.

Anatomie et structure

Le pont est divisé en une partie antérieure - la base (lat.: Pars basilaris pontis) - et une partie postérieure - la coiffe du pont (lat.: Pars dorsalis pontis). À la base, il y a deux renflements longitudinaux. À travers les deux passes, le soi-disant tractus pyramidal (partie principale du système de contrôle des mouvements, tractus pyramidalis). Dans la rainure au milieu (lat.: Sulcus basilaris) court l'artère basilaris, qui est un flux important pour l'approvisionnement en sang au cerveau. Dans la section transversale du cerveau, il y a une ligne de connexion clairement visible des deux moitiés (raphé), qui est traversée par une multitude de fibres nerveuses. Le corps trapézoïdal (lat.: Corpus trapezoideum) est situé derrière les fibres transversales de la base pontine. Il forme une station de la voie auditive (partie nerveuse centrale du système auditif). Dorsalement, crânien nerfs VII (nerf facial) et VIII (lat.: nerf vestibulocochléaire, nerf vestibulaire) pénètrent dans la surface du cerveau au bord caudal du pont à l'angle du cervelet. Le nerf crânien VI (lat.: Nerf abducens, responsable avec d'autres nerfs pour le mouvement du globe oculaire) sort du pont dans le sulcus bulbopontinus à la base descendante du pont. le nerf trijumeau (nerf crânien V très puissant, «nerf triplet», médiatisant les sensations tactiles du visage et la perception des odeurs) sort ou pénètre latéralement au niveau du pont. Une partie du plancher de la fosse rhomboïde (lat.: Fossa rhomboidea) forme la fermeture dorsale de la coiffe du bridge et donc du 4e ventricule (cavité remplie de liquide cérébral). Par le pédoncule cérébelleux moyen (lat.: Pedunculus cerebelli medius), la connexion au cervelet est établi des deux côtés.

Fonction et tâches

Le pons forme le passage pour tous les tracts qui relient les zones de la centrale système nerveux situé devant et derrière, à la fois entre les zones cérébrales et avec le moelle épinière. La matière blanche des pons contient, en plus de ces brins longitudinaux de fibres (latin: fibrae pontis longitudinales), de solides étendues de fibres transversales (latin: fibrae pontis transversae). Ceux-ci relient le pont au cervelet. Les étendues reliant les deux parties du métencéphale proviennent de soi-disant noyaux de pont (lat.: Noyaux pontis), qui sont considérés comme des stations de commutation. Grâce à ceux-ci, principalement les zones corticales dans le cerveau cortex sont connectés à ceux du cervelet (généralement croisés). Les noyaux du pont (médiateurs des projections du cortex cérébral et du cortex cérébelleux controlatéral) se déplient fortement. Intégré dans la formation pontique réticulaire (réseau neuronal diffus et étendu dans le tronc cérébral), les noyaux d'origine motrice de plusieurs nerfs du cerveau (par exemple, nucleus motorius nervi trigemini, nucleus nervi abducentis et nucleus motorius nervi facialis), entre autres, se trouvent dans la coiffe du pont. Le pons est considéré comme le centre de réglementation pour circulation et la respiration. Il prévoit également la fonction d'audition et aussi clés.

Maladies

Les maladies typiques du pont comprennent la myélinolyse pontique centrale (ZPM), le syndrome de Millard-Gubler (appelé syndrome du pont) et les tumeurs. La myélinolyse pontique centrale est une maladie neurologique. Cela implique des dommages à la gaine des fibres nerveuses dans les pontons. Cette maladie est causée par un sodium niveau (hyponatrémie) dans l'organisme est corrigé trop rapidement. La myélinolyse extrapontine est une forme particulière de ZPM dans laquelle la démyélinisation se produit dans le cervelet, près des ventricules, dans le ganglions de la base, dans les barres et dans la capsule interne. Les deux formes de ZPM sont considérées comme des maladies démyélinisantes osmotiques, qui peuvent également survenir simultanément. Régimes pauvres en sel combinés à des niveaux élevés de consommation d'alcool (egeg, en malnutrition et un anorexie), les effets secondaires des médicaments tels que diurétiques or carbamazépine), des troubles hormonaux (p. ex. Syndrome de Schwartz-Bartter, syndrome de gaspillage du sel central), soi-disant «d'eau intoxication »(par exemple, en cas de thérapie par perfusion or noyade accidents), et alcoolisme peut déclencher une hyponatrémie et donc une ZPM. Le syndrome de Millard-Gubler est un syndrome dit du bridge dans lequel des troubles circulatoires se produisent dans la zone du pied du pont (pars basilaris pontis) (p. accident vasculaire cérébral). De plus, des syndromes de bridge dits latéraux et paramédiens peuvent survenir. Il existe également des syndromes de la canopée des ponts. Les syndromes de pont latéral résultent généralement de occlusion des artères circonférentes brèves et endommagent le pédoncule latéral cerebellaris medius (bras de pont) d'un côté. Les symptômes des syndromes du pont latéral comprennent une altération des mouvements et des sensations. Les syndromes du bridge paramédian - également connus sous le nom de syndromes du pied de bridge - résultent de occlusion des branches du basilaire artère et peut présenter des symptômes tels qu'une hémiplégie spastique. Dans les syndromes du bridge, une déficience auditive, une paralysie du regard, une paralysie sensorielle ou une ataxie cérébelleuse (perturbation des mouvements) se produisent en raison de déficits des nerfs crâniens. Une tumeur dans la zone du pont peut conduire aux dommages du tronc cérébral. Les signes d'une telle tumeur peuvent inclure un plissement des yeux, une paralysie de la nerf facial (affaissement de la moitié du visage), troubles de la direction du regard, irrégularité Respiration, perte d'activité motrice volontaire (sauf pour les yeux et paupière mouvements), ou paralysie des deux bras et des deux jambes (complète paraplégie). Le sens de l'ouïe peut également être altéré; en outre, il peut y avoir des troubles de la conscience.