Papulose bowénoïde: causes, symptômes et traitement

La papulose bowénoïde est un peau infection causée par le virus du papillome humain. Il provoque des modifications papuleuses de la peau dans la région génitale.

Qu'est-ce que la papulose bowénoïde?

En médecine, la papulose bowénoïde porte également le nom technique Condylomata plana. Cela fait référence à un peau infection dont l'agent causal est le virus du papillome humain (VPH). La papulose bowénoïde est caractérisée par une changements de peau dans la région génitale. La papulose bowénoïde est considérée à la fois comme un symptôme et une infection. De plus, la maladie de la peau présente un risque de conséquences graves. Papillome humain virus peut également provoquer des carcinomes du anus, pénis et utérus. Les personnes âgées de 20 à 40 ans sont particulièrement touchées par la papulose bowénoïde. La papulose bowénoïde a été décrite pour la première fois en 1970, et un sous-type de la maladie affectant la région de la front et barbe de gamme a également été identifié en 1978.

Causes

Les papillomavirus humains sont à l'origine de la papulose bowénoïde. Plus précisément, ils proviennent des groupes HPV 16, 18, 31 et 33, qui sont des sous-types (sérotypes) de certains virus qui sont considérés comme des types à haut risque. Ainsi, ces virus risquent de déclencher la croissance d'un cancer. L'ADN de ces sérotypes à haut risque peut être détecté dans environ 90 pour cent de toutes les dysplasies cervicales. Par conséquent, la Pathogènes on pense également qu'ils jouent un rôle dans la pathogenèse du pénis cancer et un le cancer du col. La papulose bowénoïde, par exemple, est souvent considérée comme une indication certaine de l'infection par les papillomavirus humains. Par conséquent, un médecin doit être consulté dès que possible si cette maladie cutanée est suspectée. La papulose bowénoïde est presque toujours transmise par contact cutané. En règle générale, cela implique des rapports sexuels non protégés. La papulose bowénoïde est également l'une des infections les plus courantes transmises pendant les rapports sexuels. Cependant, dans de nombreux cas, l'infection passe inaperçue. Dans de rares cas, la transmission du virus du papillome humain peut également se produire par le biais de serviettes partagées.

Symptômes, plaintes et signes

La caractéristique typique de la papulose bowénoïde est l'apparition de papules avec une coloration rouge-brun qui sont plates et veloutées. Celles-ci ont la taille d'une tête d'épingle ou d'une lentille et atteignent un diamètre compris entre deux et huit millimètres. Les papules, qui sont parfois macérées, apparaissent principalement sur le gland du pénis chez les mâles et sur les grands et les petits lèvre chez les femmes. Cependant, ces changements sur la peau ne provoquent pas douleur. Ce n'est que dans de rares cas qu'il y a de légères démangeaisons. Parfois, les personnes touchées ne remarquent même pas l'infection à cause de cela. D'autres patients entreprennent généralementthérapie. Cependant, comme il existe un risque de transition vers un carcinome vulvaire ou pénien, le traitement doit être effectué par un médecin. Dans la papulose bowénoïde, les papules se forment souvent en peu de temps. Cependant, leur croissance se produit parfois très lentement au fil des années.

Diagnostic et cours

Si une papulose bowénoïde est suspectée, une visite chez le médecin est inévitable. Un médecin expérimenté remarquera des cellules dyskératosiques dans le derme. Ils sont considérés comme les premiers stades d'un carcinome in situ. Il s'agit d'une tumeur épithéliale dans laquelle il n'y a pas de croissance invasive. Ainsi, il se forme uniquement intraépithélial. Cette circonstance permet de confirmer le diagnostic de papulose bowénoïde. Une autre confirmation est la forte similitude avec Maladie de Bowen. De plus, il existe la possibilité de détecter l'ADN des papillomavirus humains au moyen d'une réaction en chaîne par polymérase. Grâce à l'hybridation et au séquençage, il est également possible de déterminer le sérotype viral exact des virus HP avant même l'apparition des premiers symptômes. Cependant, si le virus concentration est trop faible, il existe un risque de faux négatifs. L'évolution de la papulose bowénoïde varie. Une guérison spontanée sans traitement médical peut parfois survenir après quelques mois. Cependant, si les symptômes ne disparaissent pas, il existe un risque de formation de carcinome qui, dans le pire des cas, peut même entraîner la mort du patient.

Complications

Dans de nombreux cas, la papulose bowénoïde n'entraîne pas d'autres complications ou symptômes.Les patients reconnaissent les papules dans la région génitale. Cependant, ceux-ci ne sont pas identifiés dans tous les cas. De nombreux malades commencent également à s'entraider les mesures pour lutter contre la papulose bowénoïde. Cela réussit souvent, de sorte que les papules disparaissent à nouveau et qu'il n'y a plus de plaintes. Dans les cas graves, le symptôme peut évoluer vers un carcinome vulvaire ou un carcinome du pénis. Dans ce cas, un traitement médical est absolument nécessaire. Dans la papulose bowénoïde, douleur ou des démangeaisons ne surviennent que dans de rares cas. Le traitement médical se déroule sans complications ni inconfort. Elle est principalement réalisée avec des lasers, qui sont utilisés pour enlever les couches supérieures de la peau. Cela combat efficacement la papulose bowénoïde. Il n'y a pas douleur pour le patient. Cependant, il ne peut être garanti que la papulose bowénoïde ne se reproduira pas. Après le traitement, des examens complémentaires ont généralement lieu pour vérifier le succès du traitement. Pour éviter d'autres complications, les jeunes doivent se faire vacciner contre les virus HP.

Quand devriez-vous aller chez le médecin?

La papulose bowénoïde est une infection par le virus du papillome humain (VPH). L'infection peut conduire à des complications tardives graves et doit être traité rapidement par un médecin. Les complications possibles sont les carcinomes du anus, pénis ou utérus. Étant donné que la maladie est contagieuse, une personne touchée doit non seulement aller chez le médecin elle-même, mais également motiver ses partenaires sexuels à le faire. La période d'incubation, c'est-à-dire le temps entre l'infection et le déclenchement de la maladie, peut être très longue et durer plusieurs années. Il n'est donc généralement plus possible de déterminer auprès de qui une personne a initialement contracté la maladie. Cependant, si le transporteur est connu, la personne concernée doit absolument être informée de l'incident afin qu'elle puisse se faire soigner. Les patients reconnaissent la papulose bowénoïde par un certain nombre de symptômes. Chez les femmes, il s'agit principalement de papules brun-rouge de la taille d'une tête d'épingle qui se forment principalement sur le lèvre minora et labia majora. le lésions cutanées sont parfois, mais pas toujours, accompagnés de démangeaisons. Chez l'homme, les papules apparaissent principalement sur le pénis. Quiconque remarque ces symptômes ne doit pas espérer que ces changements de peau disparaîtra d'eux-mêmes, mais devrait immédiatement consulter un spécialiste de la peau et maladies sexuellement transmissibles. Il est préférable que les femmes consultent leur gynécologue.

Traitement et thérapie

En règle générale, le thérapie de la papulose bowénoïde est réalisée par ablation du lésions cutanées. Pour ce faire, le médecin a recours à un électrocautère ou à un carbone laser au dioxyde. L'électrocautérisation est la coupe chirurgicale des structures tissulaires à l'aide d'un courant électrique intense. Une autre option de traitement est l'élimination des papules par curetage ou diathermie. La diathérapie est également appelée thermothérapie à haute fréquence et fait partie des procédures électrothérapeutiques. À l'aide du courant électrique, de la chaleur est générée dans les tissus corporels. Le tissu infecté peut être séparé et localement détruit par le courant haute fréquence. En raison de la forte sang l'approvisionnement du tissu génital, la diathermie est considérée comme la méthode la plus judicieuse de thérapie car cela implique moins de saignements. Pendant curetage, le tissu infecté est gratté. Même après une élimination réussie des papules, des examens de suivi réguliers doivent avoir lieu car il existe toujours un risque de dégénérescence maligne.

Perspectives et pronostics

En général, le pronostic de la papulose bowénoïde peut être considéré comme favorable. Avec les options disponibles, des soins palliatifs ainsi que la guérison de la maladie peuvent être atteints. Le choix de l'approche thérapeutique doit être fait en fonction des préférences individuelles du patient, car de bons résultats de guérison peuvent être obtenus avec la médecine conventionnelle et les alternatives. Les pouvoirs d'auto-guérison d'une personne fondamentalement saine avec une étable système immunitaire suffisent pour la récupération. Normalement, l'absence de symptômes est obtenue en quelques semaines. Chez les patients atteints d'autres maladies ou stress, les soins médicaux peuvent grandement accélérer le processus de guérison. Une récidive de papulose bowénoïde ne peut être exclue en principe. Les perspectives de guérison ne changent pas même si la maladie réapparaît. Ils continuent à être bons.Dans de rares cas, la papulose bowénoïde conduit à la formation d'un carcinome. Ces séquelles peuvent avoir une évolution fatale sans surveillance médicale précoce et complète. Par conséquent, il est important que le patient subisse un examen de contrôle et accepte le traitement le plus rapidement possible en cas d'irrégularités. Les perspectives de pronostic du carcinome dépendent essentiellement du diagnostic et du santé du patient. Avec un affaibli système immunitaire , l'organisme dispose de peu de ressources qui seraient utiles pour cancer thérapie.

Prévention

Pour prévenir la papulose bowénoïde, une vaccination générale contre le virus HP est recommandée. Il est considéré comme utile pour les filles et les garçons âgés de 12 à 17 ans. De plus, il est conseillé de se protéger avec un préservatif pendant les rapports sexuels.

Suivi

La personne touchée par cette maladie a généralement très peu ou pas de les mesures et les options de suivi. Tout d'abord, la maladie elle-même doit être traitée afin d'éviter d'autres complications et plaintes. Un diagnostic précoce a toujours un effet positif sur l'évolution de la maladie et peut également soulager d'autres plaintes. Dans la plupart des cas, la personne touchée par cette maladie est dépendante d'un traitement régulier par un médecin, ce qui devrait en permanence atténuer les symptômes. L'auto-guérison ne peut pas se produire dans ce cas. Dans la plupart des cas, même après l'élimination des papules ou des pustules, un contrôle supplémentaire par le médecin est nécessaire. Les zones touchées doivent être enveloppées dans un bandage pour éviter les infections ou d'autres maladies. Suivi supplémentaire les mesures ne sont généralement pas nécessaires. Puisque la maladie peut aussi conduire à une tumeur maligne, des examens réguliers par un médecin sont également généralement très utiles afin de détecter cette tumeur à un stade précoce et de continuer à l'éliminer. Certaines personnes touchées sont parfois dépendantes d'un traitement psychologique pour cette maladie.

C'est ce que tu peux faire toi-même

Les patients atteints de papulose bowénoïde se tournent d'abord vers un professionnel de la santé pour accélérer le rétablissement de la maladie. Habituellement, le médecin enlève les papules en utilisant différentes procédures et le patient doit suivre certaines règles de conduite après le traitement. Tout d'abord, il est important de ne pas avoir d'autres obligations le jour de la procédure et de s'abstenir de toute activité physique, en particulier tout type de sport. Le patient doit discuter de toute exception avec le médecin traitant. Selon la gravité de l'intervention chirurgicale, il peut être bénéfique pour la guérison de la papulose bowénoïde si le patient s'autorise un repos physique pendant quelques jours et évite des stress. Pour favoriser leur propre rétablissement, les patients atteints de papulose bowénoïde accordent une attention particulière à une hygiène personnelle appropriée. Le médecin informe le patient des mesures d'hygiène appropriées pour éviter d'irriter les zones opérées et pour éviter les complications. Il est également extrêmement important que les patients atteints de papulose bowénoïde s'abstiennent de tout rapport sexuel. La durée de cette abstinence est déterminée par le médecin traitant. Des examens de suivi réguliers permettent de suivre le processus de guérison et, si nécessaire, d'intervenir à temps en cas de complications. Les activités sportives ne doivent également reprendre après l'intervention chirurgicale qu'après consultation du médecin.