Physiothérapie pour l'arthrose de la cheville

On parle de cheville joint arthrose lorsque le cheville le joint est usé. Une distinction est faite entre un supérieur et un inférieur cheville découper. Plus souvent l'articulation supérieure de la cheville entre le tibia, le péroné et l'os de la cheville est affecté.

Contrairement à arthrose au niveau du genou ou de la hanche, qui survient souvent à la suite d'une surcharge chronique à long terme ou simplement en raison de l'âge, l'arthrose de la cheville est généralement secondaire. Secondaire signifie qu'un accident, un traumatisme, une blessure ou une maladie antérieure initie ou favorise le développement de la cheville arthrose. Déclencheurs pour articulation de la cheville l'arthrose peut être des fractures de la cheville, des torsions fréquentes dues à une instabilité ou une inflammation récurrente, par exemple dans les maladies rhumatismales.

Articulation de la cheville l'arthrose survient donc souvent chez les jeunes adultes. Même si le développement de articulation de la cheville l'arthrose varie de celle du genou et articulation de la hanche dégénérescence, les signes de la maladie sont les mêmes. Usure du capsule articulaire se produit jusqu'à ce que l'on appelle cartilage calvitie, où l'articulation os frottez les uns contre les autres sans protection.

C'est douloureux. Les surfaces articulaires changent en raison des attaches osseuses, l'espace articulaire se rétrécit et le cartilage scléroses de substance osseuse. La fonction articulaire est restreinte, l'articulation de la cheville fait mal et est moins résistante et mobile.

Thérapie

La thérapie est généralement initialement conservatrice et consiste en une physiothérapie, une pharmacothérapie, des mesures de soulagement ou des injections. La physiothérapie vise à maintenir et à améliorer la fonction articulaire grâce à une mobilisation ciblée. La musculature stabilisatrice articulaire est renforcée pour soulager les structures passives (appareil capsule-ligament, cartilage, os).

Le trophique, c'est-à-dire la situation d'approvisionnement de l'articulation, est amélioré par le mouvement et la mobilisation afin que le cartilage soit préservé au maximum. Une éventuelle mauvaise posture et des mécanismes de protection peuvent également être contrôlés et adaptés ou éliminés pour éviter une surcharge supplémentaire de l'articulation. La pharmacothérapie est douleur- soulageant et anti-inflammatoire.

En raison du processus dégénératif, les conditions inflammatoires (arthrose activée) se produisent souvent dans l'articulation, ce qui favorise davantage l'usure. L'administration d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) soulage douleur et inhibe l'inflammation. Les mesures de soulagement servent à protéger le patient, en particulier lors d'une inflammation, et favorisent la guérison.

En cas de chargement incorrect, par exemple en raison de différences de jambe longueur ou fracture- liées aux malpositions, les semelles peuvent aider à soulager la charge et ainsi protéger le cartilage. Les semelles tampons peuvent également améliorer la mobilité quotidienne en cas d'arthrose de la cheville, car elles causent moins douleur lorsque vous marchez et gardez le patient mobile. Des injections de médicaments anti-inflammatoires ou analgésiques directement dans l'articulation peuvent être administrées en cas de douleur intense et sont destinées à améliorer les symptômes pendant une période plus longue.

La chirurgie est pratiquée pour des douleurs résistantes au traitement ou pour des modifications arthrotiques sévères. Un lavage articulaire arthroscopique peut être réalisé. Cette procédure est peu invasive et sert à restaurer les surfaces articulaires.

Les fragments de cartilage et les attaches osseuses peuvent être enlevés, améliorant ainsi le glissement des surfaces articulaires. De plus, une arthroplastie peut être réalisée chirurgicalement, ou un raidissement (arthrodèse) peut être réalisé. Tout d'abord, il convient de mentionner que directement après une blessure de l'articulation de la cheville, par exemple fracture, une thérapie préventive comprenant une gymnastique intensive doit être effectuée, si nécessaire avec une opération précédente.

L'arthrose elle-même est irréversible et est un processus progressif dont la survenue doit être prévenue dès le départ. Des injections de médicaments anti-inflammatoires ou analgésiques directement dans l'articulation peuvent être administrées en cas de douleur intense et devraient permettre une amélioration des symptômes pendant une période plus longue. La chirurgie est réalisée en cas de douleur résistante au traitement ou de modifications arthrotiques sévères.

Un lavage articulaire arthroscopique peut être réalisé. Cette procédure est peu invasive et sert à restaurer les surfaces articulaires. Les fragments de cartilage et les attaches osseuses peuvent être enlevés, améliorant ainsi le glissement des surfaces articulaires. De plus, une arthroplastie peut être réalisée chirurgicalement, ou un raidissement (arthrodèse) peut être réalisé. Tout d'abord, il convient de mentionner que directement après une blessure de l'articulation de la cheville, par exemple fracture, une thérapie préventive comprenant une gymnastique intensive doit être effectuée, si nécessaire avec une opération préalable.L'arthrose elle-même est irréversible et un processus progressif dont la survenue doit être prévenue d'emblée.