Poumon des agriculteurs: causes, symptômes et traitement

Les agriculteurs poumon se produit principalement chez les personnes qui manipulent des débris végétaux pour gagner leur vie. Cela comprend le foin, la paille et le fourrage séché, par exemple. Si elle n'est pas traitée, elle peut devenir chronique et conduire à mort.

Qu'est-ce que le poumon du fermier?

Les agriculteurs poumon est un inflammation des alvéoles causées par des spores bactériennes et de moisissures (alvéolite allergique exogène). Dans ce cas, le système de défense immunitaire identifie les spores inhalées («exogènes») et leurs composants (allergènes) comme étrangers à l'organisme. Le déclenché réaction allergique est une «réponse exubérante» de l'organisme. Par conséquent, inflammation des alvéoles se produit, qui peut être aiguë ou chronique. L'inflammation chronique des alvéoles évolue finalement vers ce que l'on appelle la fibrose pulmonaire:

Augmentation de la formation de tissu conjonctif altère la capacité d'expansion des poumons et donc RespirationL’ tissu conjonctif rend également les poumons de moins en moins capables de fournir le sang avec suffisamment oxygène. La diminution de oxygène le contenu ainsi causé se manifeste par une moindre résilience physique et mentale. Comme fibrose pulmonaire progresse, l'essoufflement se produit même au repos.

Causes

Lorsque les débris végétaux sont stockés, les bactéries et les moisissures peuvent proliférer. Ce processus est favorisé par des conditions chaudes et humides. Par exemple, si un temps doux et pluvieux prévaut après la tonte de l'herbe, des dépôts de moisissure se formeront à l'intérieur du foin entreposé après un court laps de temps. Lorsque l'herbe tondue est à nouveau déplacée, les spores fongiques deviennent facilement en suspension dans l'air et peuvent être inhalées. Cependant, la propagation de spores fongiques et bactériennes est également possible pendant la récolte des céréales, l'épandage de litière dans les étables et la fabrication d'aliments dans des silos. D'autres sources comprennent le retournement des tas de compost et l'obtention et le stockage de copeaux de bois. Leur petite taille permet aux spores de pénétrer dans les alvéoles et de provoquer des processus inflammatoires.

Symptômes, plaintes et signes

La forme aiguë du fermier poumon se manifeste généralement par tousser, essoufflement, frissonset fièvre. Étanchéité dans le Pecs, coulant nezet le sentiment général de faiblesse sont également décrits. le fièvre, avec des températures allant jusqu'à 40 ° C, peuvent se produire lors d'attaques. Certains patients se plaignent de jaune brunâtre crachat et un brûlant dans la gorge. Moins fréquemment, rouge vif, mousseux sang est toussé. Ces symptômes n'apparaissent que quelques heures après le contact avec les spores qui provoquent inflammation. Ils disparaissent généralement du jour au lendemain, pour réapparaître la prochaine fois que les allergènes sont exposés. Chez certaines personnes touchées, cependant, ce symptôme, parfois décrit comme grippe-comme, n'est pas très perceptible (subaigu). On l'observe, par exemple, chez les personnes dont l'organisme est moins sensible aux spores fongiques et bactériennes. D'autres ne sont exposés qu'à une faible charge de spores, de sorte que les symptômes sont en conséquence plus faibles ou même non spécifiques. Plaintes telles que perte d'appétit, l'insomnie et l'irritation de la toux peuvent être l'expression de nombreuses maladies. Si les spores agissent régulièrement pendant de nombreuses années, les processus inflammatoires déclenchés par elles se manifestent par une nouvelle détérioration de l'état général. condition et dans la perte de poids. C'est une indication de la formation progressive de tissu conjonctif dans les poumons (fibrose pulmonaire) et donc du passage du poumon du fermier à la phase chronique.

Diagnostic

Les sang des personnes malades montre une augmentation marquée de globules blancs (leucocytose). Lymphocytes T se trouvent en plus grand nombre dans les poumons, ce qui est une expression du processus inflammatoire qui s'y déroule. En tant que cellules dites tueuses, elles servent à reconnaître les substances étrangères envahissantes et à les éliminer. Un symptôme important du poumon du fermier est la présence de soi-disant immunoglobuline G (IgG) anticorps Dans le sang. Ceux-ci sont également formés lorsque virus, les bactéries ou des substances étrangères ont pénétré dans le corps. Le test de la fonction pulmonaire révèle une réduction de la distensibilité des poumons et Pecs - contraignant ventilations désordre. Elle s'explique par la formation croissante de tissu conjonctif entre les alvéoles et la cicatrisation des parois alvéolaires. Le poumon aigu de l'agriculteur se manifeste par des collections de fines taches sur Radiographie. La réduction de la capacité de diffusion des poumons indique que moins oxygène peut être absorbé par l'organe et délivré dans le sang. La tomographie par ordinateur des poumons (tomodensitométrie thoracique) et la bronchoscopie (pneumoscopie) sont également utilisées. Entre 1 et 17% des patients décèdent des suites de la maladie pulmonaire des agriculteurs. Cardiovasculaire stress menace Cœur échec.

Complications

Le poumon du fermier peut entraîner la mort dans le pire des cas. Cependant, ce cours ne se produit que si le poumon du fermier n'est pas traité. Dans la plupart des cas, les patients souffrent des symptômes d'un Rhume ou ceux de fièvre. Ceux-ci inclus frissons et la fièvre. Cependant, il existe un essoufflement et une toux sévères associés à des mucosités sévères. le grippe les symptômes provoquent également une sensation de faiblesse. Le travail physique n'est plus guère possible. La fièvre peut atteindre des températures très élevées et devenir extrêmement dangereuse pour le corps. Des températures allant jusqu'à 40 degrés Celsius sont possibles. Dans les cas graves, une hémoptysie se produit, ce qui entraîne une crise de panique chez la plupart des patients. Le poumon du fermier cause également perte d'appétit et les problèmes de sommeil. Cela peut conduire à insuffisance pondérale et un déshydratation. Les deux conditions sont très dangereuses pour le corps et doivent être évitées. Le poumon du fermier se développe généralement sur plusieurs années et se manifeste par des problèmes pulmonaires de plus en plus fréquents. Il n'y a pas de traitement spécifique disponible. Cependant, les symptômes peuvent être évités si le contact avec les substances déclenchantes est évité. Le poumon du fermier s'améliore tout seul au fil du temps, mais il ne se rétablit pas complètement.

Quand devriez-vous voir un médecin?

Dans tous les cas de poumon du fermier, un médecin doit être consulté. Cette maladie doit toujours être traitée par un professionnel de la santé, car il n'y a pas d'auto-guérison. Dans les cas graves, le poumon du fermier peut également conduire à la mort de la personne concernée. Le médecin doit être consulté si le patient souffre d'une forte fièvre et continue d'avoir frissons. Très sévère tousser avec sanglant crachat peut également indiquer le poumon du fermier et doit être examiné par un médecin. Les symptômes ne surviennent souvent pas de façon permanente, mais reviennent encore et encore. Insomnie or perte d'appétit peuvent également indiquer la maladie et doivent être étudiés s'ils surviennent sur une longue période. Un examen doit toujours être effectué, surtout si les symptômes sont chroniques. Le poumon du fermier peut généralement être identifié par un interniste ou par un médecin généraliste. Un traitement supplémentaire est ensuite effectué en prenant des médicaments. Pour éviter tout inconfort supplémentaire, la personne affectée doit toujours porter une protection respiratoire. Dans certains cas graves, les patients peuvent également nécessiter un traitement psychologique.

Traitement et thérapie

Il n'existe actuellement aucun traitement médicamenteux ou chirurgical. Plus le temps d'exposition aux allergènes est court, plus le risque de modifications permanentes du tissu pulmonaire est faible. La maladie peut être stoppée par cette soi-disant abstinence allergénique. Cela peut être, par exemple, le immunoglobulines mentionné. Cortisone peut être administré pour soulager l'inflammation déjà survenue. Les représentants de cette classe de substances favorisent la formation de globules blancs, qui sont de plus en plus produites lors de processus inflammatoires. Dans le même temps, cependant, ils inhibent la libération de substances dans les cellules du corps qui sont dirigées contre des protéines (c'est-à-dire allergènes). Ces derniers pénètrent dans l'organisme humain via des spores fongiques et bactériennes inhalées. L'immunosuppresseur (supprimer les propres système immunitaire ) et les effets anti-allergiques de cortisone jouer un rôle décisif dans le soulagement des symptômes décrits. Le médicament a un effet décongestionnant sur les muqueuses du voies respiratoires, détend les muscles bronchiques et réduit la formation de mucus bronchique. Cependant, les effets positifs ne se manifestent parfois qu'avec un délai de plusieurs jours. Pour les patients chez qui la maladie a évolué vers un stade chronique ou fibrose pulmonaire, thérapeutique les mesures pour améliorer activement les performances respiratoires sont recommandés: Ceux-ci comprennent des programmes d'exercice, de conditionnement et de renforcement. Un sain régime et le traitement psychothérapeutique sont également bénéfiques. Transplantation pulmonaire pour la fibrose pulmonaire sévère, il en résulte un taux de survie à cinq ans d'environ 50%. Il est recommandé sous certaines conditions.

Perspectives et pronostics

Les patients qui développent le poumon de fermier ont généralement un bon pronostic. Si la maladie est détectée et traitée tôt, les symptômes peuvent s'améliorer rapidement. La toux, l'essoufflement et d'autres symptômes disparaissent généralement dès que la cause de la maladie est corrigée et que le traitement médicamenteux est instauré. Le poumon aigu de l'agriculteur peut entraîner Cœur échec dans certains cas, entraînant la mort du patient. Maladie chronique se développe insidieusement et fait également peser un lourd fardeau sur le système cardiovasculaire. Des symptômes tels que Respiration difficultés et douleur augmentation de l'intensité au fur et à mesure que la maladie progresse et altère durablement le bien-être. À long terme, le poumon de l'agriculteur chronique non traité est également mortel. Des crachats de sang et une forte fièvre peuvent déclencher une crise de panique chez la personne affectée et provoquer des problèmes psychologiques. Le poumon du fermier peut également provoquer une perte d'appétit et des problèmes de sommeil, ce qui aggrave encore la situation générale. condition. Néanmoins, les perspectives et le pronostic sont généralement positifs. En supposant un traitement précoce, le poumon du fermier progresse généralement bien et n'entraîne pas santé problèmes pour les personnes touchées. Tout dommage déjà causé aux poumons doit être traité de manière symptomatique.

Prévention

En règle générale, le temps passé à manipuler les débris végétaux doit être aussi court que possible. Les respirateurs certifiés avec un niveau de protection P2 aident également à éloigner les poumons de toute poussière pouvant être agitée. Le masque filtrant à particules FFP2 / 3 est recommandé. Les masques de protection disponibles dans le commerce ne sont pas assez efficaces. Les opérateurs de moissonneuses-batteuses doivent garder les cabines de contrôle fermées en tout temps. Leur ventilations ne doit être fourni que par des systèmes capables d'empêcher l'entrée de poussière contaminée par des spores. Avant que le foin stocké dans les prairies ne soit apporté, il doit être retourné plusieurs fois. Cela est particulièrement vrai après des conditions météorologiques humides et douces. Une mesure possible pour réduire la poussière lors de la manipulation de fourrage sec est de le mélanger avec un peu d'huile végétale.

Suivi

Dans la plupart des cas de poumon de fermier, il n'y a pas d'options de suivi disponibles pour la personne affectée. La maladie ne peut donc pas non plus être traitée complètement et réduit dans la plupart des cas de manière significative l'espérance de vie de la personne affectée. Il n'y a pas non plus d'auto-guérison, de sorte que le poumon du fermier ne peut être traité que de manière symptomatique. Les déclencheurs de la maladie doivent être évités à tout prix afin de ne pas exercer de pression supplémentaire sur les poumons du patient. Dans de nombreux cas, les personnes touchées dépendent de la prise cortisone. Cependant, cela conduit à des effets secondaires graves, qui doivent également être traités. Lors de la prise de cortisone, il est donc important de s'assurer que le dosage correct est utilisé et qu'il est pris régulièrement afin d'éviter d'autres complications. Les voies respiratoires doivent être soulagées, de sorte que la personne affectée ne doit pas non plus fumer. Pour restaurer les performances des poumons, les patients peuvent effectuer divers exercices et, en général, un mode de vie sain avec un régime peut avoir un effet positif sur l'évolution du poumon du fermier. En cas de symptômes sévèrement prononcés ou sévères, il n'est pas rare que les personnes touchées soient également dépendantes de l'aide de leurs semblables dans la vie de tous les jours. Dans ce cas, les soins affectueux de sa propre famille ont un effet particulièrement positif sur le rétablissement.

Ce que tu peux faire toi-même

Le poumon du fermier est une maladie dangereuse qui peut entraîner la mort si elle n'est pas traitée. Les personnes atteintes ne doivent donc pas traiter les symptômes elles-mêmes, mais doivent consulter un médecin rapidement. La meilleure forme d'auto-assistance est l'abstinence complète des allergènes. Le trouble se développe généralement lentement sur une période de plusieurs années et sa progression peut être stoppée en évitant systématiquement les substances responsables. Très souvent, les symptômes s'améliorent considérablement avec le temps, même si on ne peut s'attendre à une régénération complète des poumons endommagés. Simple les mesures peut souvent aider à réduire l'exposition. Les agriculteurs doivent s'assurer de porter un masque de protection de niveau P2 de haute qualité lorsqu'ils travaillent avec du foin, de la paille et d'autres herbes séchées. Ceux qui manipulent du fourrage séché peuvent l'humidifier légèrement ou y appliquer de l'huile végétale pour éviter un époussetage excessif. Cependant, s'il n'est pas possible d'éviter les allergènes, au moins dans les cas graves, il faut envisager en temps opportun une réorientation professionnelle. Le poumon de l'agriculteur étant une maladie professionnelle reconnue, les personnes touchées sont relativement bien couvertes socialement. Les agriculteurs indépendants peuvent demander conseil à leur association et les aides dépendants en agriculture à l'association d'assurance responsabilité civile de leur employeur.